> > Loi Scrivener

Loi Scrivener

La loi Scrivener du 10 janvier 1978 modifiée le 13 juillet 1979 vise l'amélioration de l'information préalable du consommateur à l'occasion de la souscription d'un crédit.

La loi Scrivener du 10 janvier 1978 modifiée le 13 juillet 1979 vise l'amélioration de l'information préalable du consommateur à l'occasion de la souscription d'un crédit. Elle instaure notamment l'obligation pour les organismes de crédits d'émettre une offre préalable de crédit. A cela s'ajoute l'obligation de respecter un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception de proposition de l'organisme financier. Pour les prêts immobiliers, la loi Scrivener instaure l'application automatique d'une clause suspensive lorsque l'emprunteur et/ou ses cautions ne peu(ven)t obtenir le ou les prêts demandés.

Définition en L publiée le mardi 02 mars 2010 à 18:03

A C D F H I L M N O P Q R S T V

Définitions liées

Loi Neiertz

La loi Neiertz du 31 décembre 1989 vise la protection du consommateur. Elle octroie notamment un délai obligatoire de 7 jours dit de rétractation pendant lequel l'emprunteur peut renoncer à un prêt signé sans avoir à se justifier. Lire la définition

Rachat de crédit propriétaire

Aussi appelé consolidation de crédits, restructuration de crédits, regroupement de crédits, le rachat de crédit propriétaire consiste à regrouper les crédits immobiliers et consommation en cours en un seul et même prêt à mensualités adaptées. Lire la définition

Rachat de crédit locataire

Egalement connu sous le nom de consolidation de crédits, restructuration de crédits, le rachat de crédit locataire consiste à regrouper uniquement des crédits à la consommation sans prise de garantie hypothécaire. Lire la définition