> > Une année 2010 toujours placée sous de sombres augures

Une année 2010 toujours placée sous de sombres augures

Les prévisions économiques pour la nouvelle année sont encore très marquées par la sinistrose de la crise. Si l'immobilier reprend quelques couleurs depuis le second semestre 2009, l'attentisme et les placements sans risques se taillent la part du lion.

Les jours se suivent et se ressemblent. Malgré quelques indicateurs revenus au vert, la France accuse encore le coup de la crise économique qui a débuté en fin d'année 2008. Le crédit en berne affiche des encours bien en deçà des prévisions les plus pessimistes. Et la situation au lieu de s'améliorer plonge encore en fin d'année 2009 avec un vrai coup de frein sur les achats de quelques importances.

Au total, les encours de production de crédit qui devaient augmenter de 3 à 4 % sur l'année plafonnent à une légère hausse de 1% avec une nette dégradation de la situation en toute fin d'année. Pour 2010, les prévisions n'ont également rien de réjouissantes. Mis à part quelques secteurs sous perfusion comme l'immobilier (doublement du prêt à taux 0, loi Scellier...) et l'automobile (prime à la casse, bonus écologique), l'économie nationale continue de faire le gros dos à toutes fins de laisser passer l'orage. Les particuliers échaudés par une menace de plus en plus persistante en terme de chômage préfèrent attendre pour mieux rebondir... plus tard.

Conséquences de cet attentisme : le Livret A, placement sûr s'il en est fait carton plein malgré la dégringolade de son taux en quelques mois ! Du côté des industries, les placements se font plus majoritairement dans les fonds obligataires plus stables. L'investissement lui attend encore pour mieux anticiper au besoin en cas de forte chute de l'activité. Dans ce climat morose, l'Etat ne peut que constater : les choses se stabilisent mais on est encore loin de la reprise ! A l'échelle européenne, les mêmes causes ont les mêmes effets : le crédit en berne voit un tassement des encours à hauteur de 0,5% sur un an.

Article publié le jeudi 07 janvier 2010 à 18:01 - © Credixis 2022

Articles liés

Crédit d'impôt sur le revenu : 5,5 millions de foyers concernés

Mesure phare du plan de relance voulu par le gouvernement, le crédit d'impôt exceptionnel sur le revenu pour les foyers modestes instauré par la loi de Finances rectificative 2009 va concerner 5,5... Lire l'article

Crédit aux entreprises : les banques rechignent à lâcher du lest

Les PME par ces temps de crise souhaiteraient plus de souplesse de la part des banques pour l'octroi de crédit. Mais les banques se font tirer l'oreille malgré un sermon bien senti de la part de Nicolas Sarkozy le 25 août dernier. Lire l'article

Les crédits nouveaux aux ménages fléchissent en mars 2009

Selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France mi mai 2009, la production de crédits nouveaux aux ménages français poursuit sa contraction en mars. Lire l'article