> > Les taux du rachat de crédit ont encore une marge de baisse

Les taux du rachat de crédit ont encore une marge de baisse

Si les taux d'intérêts de l'immobilier connaissent depuis 6 mois une baisse importante, la décision de la BCE d'inchanger ses taux directeurs devrait ralentir la baisse.

Les taux du rachat de crédit, eux, ont encore de la marge. Explications. Pour soutenir l'effort des particuliers accédants en pleine crise, la Banque Centrale Européenne a depuis 6 mois fait descendre d'une façon historique ses taux directeurs. Cette baisse à un taux plancher qui a débuté en novembre 2009 (-325 points en 6 mois) a eu pour effet de faire baisser les taux d'intérêt des prêts immobiliers. Devant quelques signes encourageants si ce n'est de reprise du moins de stabilisation, la BCE a décidé début juin d'inchanger ses taux directeurs.

Par ricochet, cette décision devrait stabiliser les taux d'intérêts des prêts immobiliers en baisse depuis 6 mois. Pour les autres prêts de type rachat de crédit et crédit à la consommation, la décision de la Banque Centrale Européenne ne devrait pas avoir trop d'effet immédiat sur les taux d'intérêt.

Pourquoi ? Tout simplement parce que les taux d'intérêts des prêts immobiliers sont beaucoup plus réactifs aux fluctuations des taux directeurs de la BCE. Les taux des crédits à la consommation et par ricochet ceux du rachat de crédit étant moins sensibles immédiatement aux baisses du taux directeur de la BCE, les baisses espérées n'ont pas été totalement répercutées.

Autrement dit, et même si la BCE décide d'inchanger ses taux, les taux d'intérêt des crédits à la consommation vont poursuivre à la baisse puisque les répercussions des baisses précédentes n'ont pas été totalement prises en compte. De plus, la concurrence étant de plus en plus dure pour les banques sur les emprunts à la consommation, il est fort à parier que les prochains mois devraient laisser envisager une baisse significative des taux de prêts pour accompagner les frissons de reprise.

Article publié le mercredi 17 juin 2009 à 18:06 - © Credixis 2022

Articles liés

Le crédit aux ménages se contracte en juin

Selon le bureau des statistiques de la Banque de France, au mois de juin 2009 le crédit aux ménages accuse une nouvelle baisse significative. Les Français restent prudents. Lire l'article

Les crédits à la consommation en recul de 8,6% sur un an

Selon les chiffres de l'Association française des sociétés financières, face à la crise les français font le dos rond. Les crédits accusent du même coup un recul historique de 8,6% sur un an. Lire l'article

En mars, les taux de crédits immobiliers en dessous de 4,50%

Alors que la crise s'installe et que les prix de l'immobilier enregistrent une nette baisse, les banques ont décidé de réagir. Lire l'article