> > Les logements anciens encore plus chers en 2011

Les logements anciens encore plus chers en 2011

D'après les dernières estimations de la FNAIM jeudi dernier, le prix des logements anciens ont augmenté en moyenne de 1,5 % en 2010 par rapport à 2009. Pour 2011, une nouvelle hausse entre 3 % et 6 % des prix est prévue.

Un marché en hausse depuis 2009

D'après la fédération nationale des agents immobiliers (FNAIM), l'augmentation du nombre de transactions en 2010 liée au faible taux des crédits a fortement contribué à cette hausse. Pour rappel, le marché était en baisse en 2008 et 2009.

  • en 2008, le prix des logements anciens était en baisse de 3,1 % par rapport à 2007;
  • en 2009 les prix avaient chuté de 4,9 % ;
  • en 2010,  avec un prix moyen à 2469 €  le m² à la fin de l'année, c'est une hausse de 1,5 % des prix qui a été enregistrée.

 

Une augmentation plus significative pour les appartements

Selon la fédération, entre le premier et le 4ème trimestres 2010, le coût des appartements anciens à augmenté en moyenne de 7,6 %, contre 3% pour les maisons anciennes.

Les prix toujours plus haut en 2011

D'après la FNAIM "l'ensemble des fondamentaux qui soutiennent l'économie ne sont pas au vert". Ainsi, "aucune raison ne justifie [...] une nouvelle baisse" en 2011. Suivant les hypothèses, une augmentation des tarifs est même annoncée. Elle irait de 3% (selon l'hypothèse d'une hausse des taux d'intérêts supérieure à 2%), à 6% (dans l'hypothèse d'une hausse des taux d'intérêt des emprunts inférieure à 1,5 %).

Un essoufflement du marché au second semestre 2011 ?

Pour la deuxième moitié de 2011, la FNAIM place toute sa confiance dans les prêts à taux zéro (PTZ). Craignant en effet un essoufflement du marché dû aux tensions et hésitations liées aux fluctuations des taux, elle espère un effet soutien ou "amortisseur" des PTZ pour redorer la confiance accordée au marché de l'immobilier ancien. Ainsi, "l'activité du marché de l'ancien pourrait retrouver son niveau [...] de 2007 pour atteindre la barre des 800.000 opérations".

Article publié le vendredi 07 janvier 2011 à 14:01 - © Credixis 2021

Articles liés

Prix de l'immobilier : la hausse ne devrait pas se généraliser

Alors que les taux d'emprunts immobiliers s'effondrent et que le nombre des transactions enregistré repart à la hausse, les vendeurs sont tentés de donner un coup de pouce au prix de leurs biens ! Lire l'article

Prix de l'immobilier : une envolée toute relative

S'il existe bel et bien une recrudescence des tarifs en matière d'habitation, celle-ci est à modérer selon les zones géographiques. C'est à Paris et à Lyon que l'on trouve les logements les plus chers. Lire l'article

Les prix de l'immobilier de nouveau orientés à la hausse

Même si la crise inquiète toujours, la confiance revient dans l'immobilier comme l'attestent les mesures du dernier baromètre du groupe de Particulier à Particulier PAP, le site seloger.com et les réseaux d'agences Laforêt et Fnaim. Lire l'article