> > Immobilier: les logements anciens de plus en plus en chers

Immobilier: les logements anciens de plus en plus en chers

Selon les données provisoires corrigées des variations saisonnières (CVS) de l'Insee et des notaires de France, les prix des logements anciens ont augmenté de 2,5 % au troisième trimestre. Sur un an, la hausse des prix est enregistré à + 8,6%.

L'indice Notaires-Insee montre également une augmentation des transactions pour ces logements. Sur la période allant de septembre 2009 à août 2010, avec 714 000 transactions, les données de l'Insee montrent une hausse globale de 26,6 % par rapport à la période  septembre 2008 - août 2009.

Un marché en la hausse depuis presque 1 an

Le marché était en baisse jusqu'en décembre 2009. Alors que les crédits immobiliers sont au plus bas et tendent à stabiliser, les logement anciens sont de plus en plus chers. Ce trimestre les maisons ont augmenté de 2,5 % et les appartements de 2,4%. C'est la cinquième hausse consécutive depuis le quatrième trimestre 2009. En Ile-de-France, les prix ont ainsi augmentés de plus de 10 % en un an.

Sont considérés comme logements anciens, tous logements (maison individuelle ou appartement situé dans un immeuble collectif) achevés depuis plus de 5 ans et ayant fait l'objet, depuis leur achèvement, d'une première mutation (vente, donation, succession).

Article publié le lundi 29 novembre 2010 à 16:11 - © Credixis 2021

Articles liés

Crédit immobilier : les prêts de plus en plus renégociés

La stabilisation des taux de crédits a entrainé, en octobre 2010, une augmentation des renégociations des prêts. Près d'un tiers des dossiers déposés sur le site Meilleurtaux.com concernent ainsi ce type de réévaluation. Lire l'article

Crédit immobilier : taux stables en novembre 2010 ?

Les taux de crédits immobiliers sont au plus bas. Enregistrés en moyenne à 3,26% début novembre, l'Observatoire Crédit Logement/CSA (organisme de caution de crédits immobiliers) prévoit une stabilité jusqu'au printemps prochain. Lire l'article

Crédit immobilier : les taux toujours à la baisse en avril

Les experts prévoyaient un tassement sur les taux de crédits immobiliers mais force est de constater que la baisse se poursuit encore. Les acheteurs ont donc encore de quoi se réjouir ! Lire l'article