> > Faut-il interdire les crédits révolving ?

Faut-il interdire les crédits révolving ?

Alors que les débats sur le projet de loi portant réforme des crédits s'annoncent houleux à l'Assemblée Nationale le mois prochain, de nombreuses voix s'élèvent pour que les crédits renouvelables soient purement et simplement interdits en France.

Le crédit renouvelable a été conçu pour offrir une souplesse de trésorerie aux ménages. Si le principe de ce crédit à rechargement automatique est plutôt bon en temps d'embellie économique, en temps de crise, il ne sert plus seulement à s'offrir un petit extra mais à boucler les fins de mois.

Facile à obtenir par le biais d'une carte magasin par exemple, le crédit renouvelable permet ainsi d'acheter sans complications... Mais cette facilité de dossier et d'accord de principe a un coût. En effet, les taux de ces prêts sont souvent largement plus hauts que ceux d'un crédit consommation classique délivré après étude d'un dossier. Et c'est justement là que les voix s'élèvent en ces temps de crise. Le crédit renouvelable trop facile devient souvent le moyen de reculer le pire. Il participe activement du coup au surendettement. La très grande majorité des dossiers de surendettement déposés à la Banque de France laisse apparaître de 5 à 6 crédits renouvelables !

Face à cette dérive, et alors qu'un projet de loi est en cours de discussion pour porter réforme aux crédits à la consommation, la tentation est grande d'interdire purement et simplement ce genre de crédits. Mais est-ce vraiment la solution ? Selon la Ministre de l'économie, Christine Lagarde, interrogée à la mi-octobre par la radio BFM : «Si le crédit renouvelable est utilisé de manière responsable, il est utile» avant d'ajouter qu' «il faut une part d'amortissement dans le crédit renouvelable avec des taux qui soient raisonnables». Pour  l'UFC-Que Choisir, la réforme sans l'interdiction du crédit renouvelable revient à rien changer. Même son de cloche chez Familles de France où l'on regrette la timidité de la réforme. Les débats qui vont s'ouvrir en décembre promettent d'être houleux !

Article publié le lundi 16 novembre 2009 à 15:11 - © Credixis 2022

Articles liés

Le crédit aux ménages se contracte en juin

Selon le bureau des statistiques de la Banque de France, au mois de juin 2009 le crédit aux ménages accuse une nouvelle baisse significative. Les Français restent prudents. Lire l'article

Interdit bancaire : les chiffres de la Banque de France

Depuis 1955, la Banque de France recense au sein du Fichier central des chèques (FCC) tous les incidents de paiement déclarés par les organismes bancaires ou assimilés. Lire l'article

Un crédit vous engage et doit être remboursé

Souscrire un crédit n'est pas un acte anodin. En demandant à tous les acteurs du crédit d'apposer la mention « Un crédit vous engage et doit être remboursé », le projet de loi portant réforme du crédit à la consommation entend responsabiliser les particuliers mais aussi les organismes bancaires. Lire l'article