> > 2011: la fin des chèques en France ?

2011: la fin des chèques en France ?

Alors qu'ils permettent de régler 20 % des transactions en France, les chèques sont remis en question par la CCSF. Trop chers pour les banques et peu sécurisés pour les consommateurs, les chèques devraient faire l'objet de propositions sur leur utilisation au premier semestre 2011.

La France première consommatrice de chèques en Europe

Selon un sondage commandée par le comité consultatif du secteur financier (CCSF) en septembre, les chèques représentaient en France 19,1 % des opérations de paiement en 2009. D'après la banque central Européenne (BCE), "61 % des chèques émis en Europe le sont par des français".


Un système de paiement controversé

S'il est très utilisé, le chèque est aussi vivement critiqué. Le principaux reproches qui lui sont fait sont la faible sécurité qu'il assure aux utilisateurs et son coup de gestion jugé trop élevé par les banques.

Des modes de paiements alternatifs

Pour un retrait progressif des chèques, la CSSF promeut deux modes de paiement alternatifs :

  • le virement électronique de proximité, peu développé en France, qui permet, via un distributeur automatique ou son téléphone portable, d'effectuer un virement à une liste de personnes enregistrée au préalable ;
  • les titres interbancaires de paiement (TIP) beaucoup plus répandus et utilisés par la plupart des grands groupes pour le règlement de factures régulières. Il s'agit d'un document qui autorise le débit de son compte.

Les services publics en ligne de mire

Nécessitant un niveau de sécurité de paiement optimum, les institutions publiques, à l'image de la direction générale des finances publiques (DGFIP), tendent à utiliser de plus en plus des systèmes de paiements alternatifs comme les "paiements par prélèvement et télé-procédure.".

Si elle se veut progressive, la fin du chéquier ne s'annonce pas moins prévisible dans les années à venir. Bien qu'ils l'utilisent de moins en moins en moins (les paiements par chèque représentaient 38 % des transactions il y a 10 ans), les français sauront-ils s'adapter à sa disparition ? Les économies générées ainsi par les banques seront elles visibles pour le consommateur?

Article publié le mercredi 22 décembre 2010 à 14:12 - © Credixis 2022

Articles liés

Les ménages français plus riches grâce à l'immobilier ?

D'après les Cahiers de l'Épargne, les ménages français seraient plus riches en 2010. Cette hausse serait intimement liée à la hausse de l'immobilier. En effet, 58 % des français seraient propriétaires en 2010. Lire l'article

Crise : La France au même niveau que l'Espagne ?

Dans une interview donnée au quotidien le Monde ce lundi, l'économiste américain Nouriel Roubini, juge la dette française inquiétante. Selon lui, trois scénarios seraient possibles pour sortir de la crise. Lire l'article

Le microcrédit a de beaux jours devant lui

Selon les chiffres publiés par l'Observatoire de la micro-finance, la souscription aux microcrédits a largement augmenté en France l'année dernière. Et cela devrait continuer... si les banques daignent à suivre le mouvement. Lire l'article