> > Un livret A à 2,25 % au 1er mai ?

Un livret A à 2,25 % au 1er mai ?

Porté à 2 % au mois de février, le taux des livrets A et LDD pourrait bien être de nouveau augmenté au 1er mai. Selon le quotidien La Tribune, ces taux, calculés à partir du taux d'inflation, pourraient ainsi passer à 2,25 %.

Un taux d'inflation à 2 % en mars

De manière quasi automatique, le taux de livret A est ajusté à l'évolution du taux d'inflation selon deux manière possibles depuis 2008. Il doit ainsi être, au minimum, égal soit au taux d'inflation majoré de 0,25 points, soit à la moyenne entre les taux d'intérêts à court terme et le taux d'inflation hors tabac.

En mars, le taux d'inflation atteignait les 2 % selon les dernières données de l'institut national de la statistique et des études économiques (INSEE). Ainsi, en appliquant le mode de calcul précèdent, le taux du livret A devrait atteindre les 2,25 % (contre 2 % actuellement).

Une révision intermédiaire

Par principe les taux sont réévalués les 1er février et 1er aout de chaque année. Toutefois selon la situation économique, c'est à dire en cas d'une évolution importante des marchés du travail ou de l'inflation, le gouverneur de la Banque de France peut proposer une réévaluation intermédiaire les 15 avril et 15 octobres de chaque année , la révision entrant alors en vigueur le 1er du mois suivant c'est à dire le 1er mai ou le 1er novembre.

Une hausse pas encore validée

À l'heure actuelle, ni le gouverneur actuel Christian Noyer, ni la ministre de l'économie et des finances, Christine Lagarde ne se sont prononcés. Un silence synonyme de non révision (pour le moment), et qui selon La Tribune pourrait être du à une pression des assureurs.

En effet les livrets A sont en concurrence directe avec les assurances vies, une augmentation de l'un entrainant une diminution de l'autre. Ces derniers temps le livret A à été largement plébiscité par les français (plus de 200 milliards d'euros sont ainsi épargnés), tandis que les produits d'assurance-vie dégringolent.

Souhaitant faire "grossir l'épargne collectée sur les contrats d'assurance-vie" les assureurs espèrent ainsi un maintien de la situation actuelle. L'absence de hausse ces prochains jours n'induisent par ailleurs pas forcément une augmentation des taux de livret A en août prochain puisque, pour rappel, afin d'éviter toute chute brutale ou trop prononcée, le gouvernement peut également, après conseil du gouverneur de la Banque de France, déroger aux formules de calculs automatiques.

Encore une fois, l'inflation et son évolution dans les prochains mois sera déterminante.

Article publié le jeudi 14 avril 2011 à 15:04 - © Credixis 2018

Articles liés

Livret A : les règles de répartition fixées par décret

Objets de tensions entre les banques et les organismes financeurs de logements sociaux, les taux de rémunération et de centralisation des fonds du Livret A et du LDD ont été fixé par décret. Ce décret a été publié au Journal Officiel ce jeudi. Lire l'article

Livret A : Noyer et Lagarde reformulent les prérogatives de la réforme

En plein milieu du conflit entre les banques et la CDC sur la réforme du livret A, le gouverneur de la BdF souhaite une "solution médiane" sur les taux de centralisation et de rémunération du livret. Christine Lagarde est, quant à elle, restée sur ses positions. Lire l'article

Livret A : la réforme 2011 sous tension

Le gouvernement aura fort à faire avec la réforme en 2011 du Livret A. La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et les banques ne sont en effet pas du tout d'accord sur les taux de centralisation présents et à venir. Lire l'article