> > Prix de l'immobilier : l'embellie avant la rechute ?

Prix de l'immobilier : l'embellie avant la rechute ?

Selon les diverses statistiques disponibles, la tendance des prix dans l'immobilier est à la stabilisation voire à la hausse mais attention, cela ne pourrait être que très provisoire...

Dans le secteur de l'immobilier, la cacophonie est de rigueur depuis quelques mois. Quand certaines statistiques attestent d'une hausse significative (+0,6% en février pour la Fnaim) d'autres données plus prudentes ne parlent que d'une stabilisation.

Globalement, ce qui est sûr, c'est que la tendance à la baisse est enrayée pour l'instant. Cette tendance se dégage avec l'étude sur le long terme des prix. Ainsi, après deux années de baisses consécutives (-3,1% en 2008, et -4,9% en 2009), sur un an, la baisse des prix se ralentit avec -2.8% en moyenne annuelle à fin février 2010. De là à extrapoler sur une possible reprise du marché, il y a un pas de géant que bon nombre d'analystes ne se risquent pas à franchir ! Et de fait, la tension immobilière n'est pas significative sauf peut-être sur Paris où les tendances sont naturellement exacerbées.

Sur l'ensemble du territoire français, l'offre est encore bien supérieure à la demande. Les vendeurs n'ont donc aucune raison de relever les prix de leurs biens à la vente. Comme de plus les taux de crédits vont selon toutes vraisemblances repartirent à la hausse d'ici la fin de l'année, le marché est incertain, aujourd'hui mais aussi demain. Cette incertitude globale sur les prix mais aussi sur les taux d'intérêt forme des blocages. L'attentisme est de toutes parts de rigueur. Les vendeurs attendent que les prix montent et les acheteurs que les prix baissent...

Le status quo s'installe autrement dit et l'absence de tendance nette comme le souligne la Fnaim laisse tous les intervenants dans l'expectative. Faut-il acheter maintenant ? Faut-il attendre une hypothétique baisse des prix ? Faut-il profiter aujourd'hui des taux historiquement bas dans l'immobilier ? Pour l'instant, les ménages ne savent pas encore clairement quelle stratégie adopter, et on les comprend !

Article publié le mardi 20 avril 2010 à 08:04 - © Credixis 2018

Articles liés

Les prix de l'immobilier de nouveau orientés à la hausse

Même si la crise inquiète toujours, la confiance revient dans l'immobilier comme l'attestent les mesures du dernier baromètre du groupe de Particulier à Particulier PAP, le site seloger.com et les réseaux d'agences Laforêt et Fnaim. Lire l'article

Prix de l'immobilier : l'ancien accuse une baisse record en 2009

La flambée des prix de l'immobilier du début des années 2000 n'est plus qu'un lointain souvenir. Selon les chiffres publiés par les notaires, 2009 restera l'année d'une baisse record des prix et des volumes de transactions. Lire l'article

La baisse des prix dans l'immobilier va se poursuivre

La flambée des prix dans l'immobilier a été frappée de point fouet par la crise. Pour l'année 2009, plusieurs études prévoient une baisse des prix de 7% environ. Lire l'article