> > Prix de l'immobilier : l'ancien accuse une baisse record en 2009

Prix de l'immobilier : l'ancien accuse une baisse record en 2009

La flambée des prix de l'immobilier du début des années 2000 n'est plus qu'un lointain souvenir. Selon les chiffres publiés par les notaires, 2009 restera l'année d'une baisse record des prix et des volumes de transactions.

En 2008, les Notaires témoignaient d'une baisse des prix et des volumes de transactions et mises en construction dans le neuf. Cette baisse de l'ordre de 3% sur 12 mois traduisait un malaise naissant qui a pris toute son amplitude en 2009. Ainsi, début juillet, les notaires ont fait le point sur le premier trimestre 2009 et les chiffres ne sont pas optimistes.

Dans l'ancien notamment les prévisions malgré un léger mieux au printemps accusent « un volume de transactions d’environ 500 000, soit un chiffre proche de celui de 1992 au pire moment de la précédente crise immobilière, à rapprocher des 670.000 transactions en 2008. » Dans tous ces mauvais chiffres, les notaires notent toutefois que « les primo accédants (18 % des ventes dans l’ancien) et les étrangers (5 % des ventes dans l’ancien) sont toujours présents. »

Et du côté des prix ? Les notaires notent « que la baisse des prix sur un an du T1 2008 au T1 2009 est plus marquée pour les maisons que pour les appartements en IDF (- 8,8 % maison / - 3,9 % appartement) alors qu’en Province la baisse est assez homogène (- 7,2 % maison / - 8 % appartement). »

Concernant le neuf, après une fin d’année 2008 au ralenti, l’annonce du dispositif de la loi Scellier a réactivé immédiatement le secteur du neuf : « mars et avril 2009 furent des mois dynamiques au regard du nombre de contrats de réservation signés. Le secteur du neuf est indéniablement dopé par les investisseurs, désireux de bénéficier des mesures fiscales de ce dispositif. » La chute des taux d'intérêt des prêts immobiliers mais aussi la mise en route du doublement du Prêt à Taux Zéro, le lancement des prêts écologiques et le maintien de la déduction des intérêts d’emprunt immobilier pour une résidence principale devraient inciter les ménages français dans les prochains mois à renouer avec la pierre.

Article publié le mardi 20 octobre 2009 à 13:10 - © Credixis 2019

Articles liés

La baisse des prix dans l'immobilier va se poursuivre

La flambée des prix dans l'immobilier a été frappée de point fouet par la crise. Pour l'année 2009, plusieurs études prévoient une baisse des prix de 7% environ. Lire l'article

Les taux d'intérêts toujours à la baisse dans l'immobilier

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers poursuivent leur baisse en mai 2009 pour le 6e mois consécutif. Une bonne nouvelle pour les accédants dans un marché morose, marqué par un taux de chômage à la hausse. Lire l'article

En mars, les taux de crédits immobiliers en dessous de 4,50%

Alors que la crise s'installe et que les prix de l'immobilier enregistrent une nette baisse, les banques ont décidé de réagir. Lire l'article