> > Logements anciens : baisse des prix de 0,7 % au 1er trimestre (INSEE)

Logements anciens : baisse des prix de 0,7 % au 1er trimestre (INSEE)

Au premier trimestre 2012 , les prix des logements anciens ont diminué de 0,7 % par rapport au trimestre précédent selon les indices de l'INSEE et des Notaires de France. En Île-de-France, les prix restent stables.

Logements anciens : baisse des prix de 0,7 % au 1er trimestre (INSEE)

En France métropolitaine, les prix des logements anciens ont augmenté de 1,3 % sur un an

D'après une étude commune des Notaires de France et de l'Institut national de la statistique (INSEE), les prix de vente des logements anciens en France métropolitaine auraient diminué de 0,1 % entre le quatrième trimestre 2011 et le 1er trimestre 2012.

Sur un an, entre le 1er trimestre 2011 et le 1er trimestre 2012, la tendance reste à la hausse avec une augmentation de 1,3 % en données provisoires.

Dans le détail et sur les trois derniers mois, le prix des maisons anciennes aurait diminué de 1,0 %, ceux des appartements anciens de 0,3 %.

Au cours des 12 derniers mois, les prix des appartements auraient augmenté de 3,7 % tandis que les prix maison auraient diminué de 0,5 %.

Une disparité province — Île-de-France

Pour les notaires et l'INSEE, si la tendance générale est à la baisse pour ce premier trimestre 2012, on observe toujours une nette différence entre la Province et la région Île-de-France.

En province, une baisse des prix est constatée aussi bien sur le trimestre (-1,0 %) que sur un an (-0,5 %).

Pour les maisons, cette baisse s'observe également sur les deux périodes (-1,3 % sur le trimestre ; -1,4 % sur 12 mois). Les prix des appartements ont eux, en revanche, diminué de 0,4 % au premier trimestre 2012, mais augmenté de 1,4 % sur un an.

En Île-de-France, les prix restent orientés à la hausse malgré un net ralentissement. D'une manière générale, ils sont estimés en hausse de 0,1 % sur le trimestre (contre +5,4 % sur 12 mois).

Les maisons franciliennes ont ainsi vu leurs prix monter de 0,6 % sur le trimestre concrétisant une hausse de 3,8 % sur un an. En parallèle, le prix des appartements a diminué de 0,1 % sur le premier trimestre, mais reste en hausse de 6,2 % sur un an.

Article publié le jeudi 31 mai 2012 à 11:05 - © Credixis 2018

Articles liés

L'Immobilier parisien bientôt plus abordable ?

L'Immobilier parisien bientôt plus abordable ? Déjà soulevée le mois dernier, la question d'une baisse des prix à Paris dans l'immobilier ancien semble de plus en plus se préciser à Paris. Pour les Notaires de France, une telle diminution est à prévoir dans les mois qui viennent. Lire l'article

Immobilier ancien : vers une baisse des prix à Paris ?

Immobilier ancien : vers une baisse des prix à Paris ? En hausse de 22,5 % au deuxième trimestre, le prix des appartements parisiens ne cessent de détoner avec la tendance générale. Pour les notaires, les prix de l'immobilier ancien devraient néanmoins diminuer d'ici la fin de l'année. Lire l'article

Immobilier ancien : les ventes en retrait et les prix en hausse au T1

D'après les Notaires de France, le marché de l'immobilier ancien est de plus en plus hétérogène. En moyenne les volumes de ventes sont à la baisse tandis que les prix continuent de grimper. Une moyenne surtout influencée par l'Ile-de-France. Lire l'article