> > Logement ancien : les prix ont grimpé de 6,7 % sur un an

Logement ancien : les prix ont grimpé de 6,7 % sur un an

Selon les dernières données de l'INSEE, le prix des logements anciens aurait de nouveau augmenté au troisième trimestre 2011. Selon l'étude la hausse est générale et concerne aussi bien les appartements et que les maisons, à Paris comme en province.

Logement ancien : les prix ont grimpé de 6,7 % sur un an

+1,1 % au troisième trimestre 2011

Pour le neuvième trimestre consécutif, les prix du marché de l'immobilier ancien sont à la hausse selon les derniers indices Notaires-INSEE publiés ce jeudi.

En données provisoires corrigées des variations saisonnières (CVS) , les prix des appartements anciens ont augmenté de 1,3 % au troisième trimestre 2011. Parallèlement les pris des maisons anciennes ont eux augmenté de 1,1 %.

À titre de comparaison, les hausses enregistrées au 2ème trimestre (en données semi-définitives) de respectivement 3,0 et 1,2 %, tandis qu'au 1er trimestre, les prix avaient augmenté de 2,2 et 1,1 %.

Au total, le marché de l'ancien affiche une hausse trimestrielle de 1,1 % de ses prix contre +2,0 % au 2ème trimestre et +1,5 % au 1er trimestre.

Sur 12 mois, la hausse est donc significative avec une envolée de + 6,7 % des prix. Dans le détail la "valeur" des appartements a gagné +9,1 %, et celle des maisons +4,9 %.

Une hausse commune à Paris et en province

Si la hausse des prix des logements anciens est si marquée c'est qu'elle générale. "En Île-de-France, au cours du troisième trimestre 2011, les prix des logements anciens ont progressé de 1,6 % (chiffres provisoires CVS). Cette hausse est due tant à celle des prix des appartements (+1,6 %) qu'à celle des prix des maisons (1,7 %)" rapporte ainsi l'INSEE. En province, la hausse CVS est de 0,9 %.

À noter, la hausse assez importante sur un an des tarifs pratiqués pour les appartements anciens d'Île-de-France (+14,3 %) par rapport aux maisons (+7,5%).

Des volumes de ventes qui reviennent à la normale

Après un effondrement en 2007, le volume de transactions enregistrées à ce jour semble tendre vers des seuils normaux,en franchissant la barre des 800 000 ventes. Après la baisse continue enregistrée entre  fin 2007 et septembre 2009  (près de 575 000 transactions seulement) le marché a finalement sorti la tête de l'eau.

Avec 826 000 transactions enregistrées entre septembre 2010 et août 2011, la hausse est de +2,1 % par rapport à la période juin 2010 - mai 2011. Sur un an , c'est à dire par rapport à la période septembre 2009- août 2011,  13,9 %  de transactions en plus ont été constatées.

Article publié le vendredi 25 novembre 2011 à 16:11 - © Credixis 2017

Articles liés

Immobilier ancien : vers une baisse des prix à Paris ?

Immobilier ancien : vers une baisse des prix à Paris ? En hausse de 22,5 % au deuxième trimestre, le prix des appartements parisiens ne cessent de détoner avec la tendance générale. Pour les notaires, les prix de l'immobilier ancien devraient néanmoins diminuer d'ici la fin de l'année. Lire l'article

Logement neuf : hausse des constructions mais baisse des demandes

Mauvaise période pour les promoteurs, malgré une légère hausse des demandes de logement à but locatif, l'investissement dans les logements neufs a fortement chuté au mois d'avril. En parallèle, le nombre de mises en chantier a augmenté au 1er trimestre. Lire l'article

Immobilier: les logements anciens de plus en plus en chers

Selon les données provisoires corrigées des variations saisonnières (CVS) de l'Insee et des notaires de France, les prix des logements anciens ont augmenté de 2,5 % au troisième trimestre. Sur un an, la hausse des prix est enregistré à + 8,6%. Lire l'article