> > Livret A : Le relèvement du plafond est néfaste selon Moody's

Livret A : Le relèvement du plafond est néfaste selon Moody's

Le relèvement progressif du plafond du livret A et du LDD, validé la semaine dernière, pourrait avoir de lourdes conséquences sur les banques françaises. La BPCE, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel sont cités comme premières « victimes » par Moody's.

Livret A : Le relèvement du plafond est néfaste selon Moody's

Un relèvement préjudiciable aux banques

Très attendu par certaines associations de consommateurs et certains politiques, le relèvement des plafonds du livret A et du livret de développement durable (LDD) est généralement perçu par le milieu financier comme un élément au contraire négatif économiquement parlant.

Pour l'agence de notation Moody's, ce relèvement pourrait ainsi nuire aux banques ainsi qu'aux assurances, en induisant un potentiel détournement des dépôts sur comptes classiques ainsi que des collectes sur les contrats d'assurances-vie, vers ces livrets défiscalisés.

De par leur fonctionnement et leur situation actuelle, certains organismes pourraient ainsi connaître de nouvelles difficultés, notamment la BPCE, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel, ainsi que dans une moindre mesure la BNP Paribas et la Société Générale.

Pour les trois premiers groupes cités, Moody's évoque la possession par ces trois groupes « des encours les plus importants d'épargne défiscalisée ».

L'agence de notation estime ainsi que ce type de relèvement est « défavorable au profil de crédit des banques », et qu'il sera « plus difficile pour les principaux établissements français d'augmenter leur financement en dépôts, alors même qu'ils s'efforcent de réduire leur dépendance au financement de gros ».

Un intérêt réduit pour les épargnants de classes moyennes

Interrogé par le site spécialisé toutsurlesplacements.com, le directeur général du courtier Cortal Consors en France, une filiale de BNP Paribas, regrette ce relèvement quasiment inutile.

M Gommard estime ainsi que « ce relèvement ne sert pas à grand-chose. Plusieurs éléments démontrent que cette mesure n'est pas très utile en ce moment. Elle va intéresser 8,5 % des détenteurs déjà au plafond du Livret A, par différence 91,5 % Français qui possèdent un Livret A ne seront pas concerné ».

Pour Le DG de Cortal Consors France, une favorisation de l'assurance-vie ou du moins une plus grande prise en compte de l'intérêt de ce type de produit d'épargne aurait été plus judicieuse.

Article publié le lundi 27 août 2012 à 10:08 - © Credixis 2018

Articles liés

PEL- CEL : les décrets publiés au Journal Officiel

Les décrets permettant la réforme des PEL et CEL sont parus samedi dernier au Journal Officiel. En accord avec les précédents éléments de réforme annonces, ces décrets présentent néanmoins de nouvelles évolutions. Lire l'article

Réforme du livret A: le Crédit Agricole conteste les deux décrets

Après la Confédération Nationale du Logement (CNL), ç'est au tour du Crédit agricole de se prononcer contre la réforme du livret A. En plus de l'augmentation des taux de transfert vers la CDC, la banque dénonce ici un favoritisme de l'État pour certaines banques. Lire l'article

Réforme du Livret A : La CNL dénonce l'attitude des banques

La CNL a affiché, ce mercredi, sa crainte de voir l'État prendre parti en faveur des banques pour la réforme du livret A. Une étude sur la part des dépôts centralisée et sur la rémunération versée par la CDC aux banques proposant le livret A est en cours d'achèvement. Lire l'article