> > Livret A : 232 milliards d'euros d'encours fin août 2012

Livret A : 232 milliards d'euros d'encours fin août 2012

Alors que son plafond sera relevé dès le mois d'octobre, le livret A a enregistré au mois d'aout une nouvelle de son encours total avec 1,87 milliard d'euros nets collectés. Cette collecte est toutefois inférieure à celle enregistrée en août 2011.

Livret A : 232 milliards d'euros d'encours fin août 2012

Une collecte, livret A + LDD, de 17,22 milliards d'euros depuis le début de l'année

Au mois d'aout 2012, la collecte mensuelle nette du livret A et du Livret de développement durable (LDD) s'est élevée à 2,01 milliards d'euros contre 3,09 milliards d'euros en août 2011.

Depuis le mois de janvier 2012, les deux produits affichent une collecte en cumulée de 17,22 milliards d'euros, portant l'encours total des deux produits à 304 milliards d'euros.

Dans le détail, le livret A affiche une collecte mensuelle nette de 1,87 milliard d'euros (contre 2,91 milliards en 2011) et un encours total de 232 milliards d'euros.

Le LDD affiche pour sa part une collecte mensuelle nette de 0,14 milliard d'euros (0,19 milliard en août 2011) pour un encours de 72,0 milliards d'euros.

Le plafond des livrets A et LDD relevé dès le 1er octobre

Parus ce mercredi 19 septembre au journal officiel de la République (JORF), les décrets no 2012-1056 et no 2012-1057 portant respectivement relèvement du plafond du livret A et doublement du plafond du LDD entreront en vigueur au 1er octobre 2012.

Ainsi, à compter de cette date, pour les personnes physiques, le plafond du livret sera désormais fixé à 19 125 euros contre 15 300 euros actuellement, et celui du LDD à 12 000 euros contre 6000 actuellement.

Pas de fiscalisation en vue

Au lendemain de la publication de ces décrets, une mission pilotée par Pierre Duquesne à la demande Bercy rendait son rapport sur l'épargne réglementée et ses évolutions possibles.

Dans ce rapport, les économistes proposent entre autres la mise en place d'une fiscalisation pour les livrets A et LDD via l'instauration d'une taxe sur les intérêts à partir d'un certain seuil de dépôt.

Ayant pris note de ce rapport, le ministre de l'Économie Pierre Moscovici a tenu à rassurer les épargnants ainsi que les banques, assurant qu'aucun dispositif de fiscalisation ne sera adossé à ces livrets.

Article publié le lundi 24 septembre 2012 à 16:09 - © Credixis 2017

Articles liés

Livret A : les règles de répartition fixées par décret

Objets de tensions entre les banques et les organismes financeurs de logements sociaux, les taux de rémunération et de centralisation des fonds du Livret A et du LDD ont été fixé par décret. Ce décret a été publié au Journal Officiel ce jeudi. Lire l'article

Livret A : Noyer et Lagarde reformulent les prérogatives de la réforme

En plein milieu du conflit entre les banques et la CDC sur la réforme du livret A, le gouverneur de la BdF souhaite une "solution médiane" sur les taux de centralisation et de rémunération du livret. Christine Lagarde est, quant à elle, restée sur ses positions. Lire l'article

Livret A : la réforme 2011 sous tension

Le gouvernement aura fort à faire avec la réforme en 2011 du Livret A. La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et les banques ne sont en effet pas du tout d'accord sur les taux de centralisation présents et à venir. Lire l'article