> > Les "stress tests" des banques européennes, plus sévères en 2011 ?

Les "stress tests" des banques européennes, plus sévères en 2011 ?

Montrés du doigt pour leur "trop grande facilité", les tests de résistance des banques de l'UE, devraient être plus sévères en 2011 d'après le président de l'EBA. Les prochains tests seront réalisés sur 88 banques de l'UE, les résultats seront rendus publics en juin.

Des tests pour "rassurer les marchés"

Les "stress tests" ou tests de résistance visent avant tout à rassurer les investisseurs et spéculateurs quant à la résistance des banques de la zone euro en cas de nouvelles crise. Les banques choisies doivent représenter en cumulé, plus de 65 % du total des actifs bancaires européens. Ces tests sont mis en place par l'autorité bancaire européenne (EBA).

Des tests jugés peu efficaces.

En 2010, 91 banques européennes ont été ainsi éprouvées et seules 7 ont échoué. Pas de quoi rassurer le marché puisque plusieurs établissement ayant "réussi" cet examen se sont  trouvés dans une situation de quasi faillite quelque mois après, à l'image de grandes banques irlandaises.

Le test de 2011 déjà critiqué

Pour 2011, l'examen devrait porter sur 88 banques dont les identités seront dévoilées le 18 mars en même temps que les hypothèses macroéconomiques choisies. La méthodologie sera quant à elle dévoilée en avril et les résultats finaux, au mois de juin.

Lundi dernier, le quotidien britannique, Financial Times, dévoilait pourtant les premières hypothèse présentées par l'EBA dans un document "uniquement destiné aux banques". Ainsi, les banques choisies pourrait être testées sur un contexte "plus souple" que celui choisi en 2010 avec notamment :

  • une diminution de 0,5 % en 2011 et 0,2 % en 2012 du produit intérieur brut (PIB°de la zone euro ;
  • un effondrement de 15 % sur les marchés financiers ;
  • un net recul du marché immobilier ;
  • une augmentation de 1,25 % du coût de de refinancement à court terme des banques ;
  • ou encore, une hausse de 0,75% des taux de rendement de la dette à long terme des pays de la zone euro.

Les spécialistes dénoncent ainsi, la non prise en compte d'un "choc des prix des matières premières", de même que la non prise en compte d'un possible défaut d'un État (ou défaut souverain). Ils regrettent également une focalisation sur la solvabilité des banques, au mépris du risque de liquidité de ces banques.

Des hypothèses non définitives

Selon l'EBA, les scénarios dévoilés ne sont pas forcément ceux qui seront retenus. Le document rendu public par le Financial Times faisant "partie du processus de consultation prévu". Selon l'organisme européen, les hypothèses sont pour le moment "toujours en discussion et d'importants points techniques n'ont toujours pas été réglés".

Pour son président, Andrea Enria, il faut "considérer ce que contiennent les nouveaux stress tests comme un ensemble, et non en extraire quelques aspects en les privant de contexte". Ce dernier a d'ailleurs assuré que "le scénario des tests de résistance 2011 à l'échelle de l'Union européenne est sévère, plus sévère que l'an dernier".

Article publié le jeudi 10 mars 2011 à 15:03 - © Credixis 2018

Articles liés

Crise grecque : les banques françaises fourniront 15 milliards d'euros

Désormais impliquées dans le plan de soutien financier à la Grèce, les banques et assurances françaises participeront à hauteur de 15 millions d'euros a indiqué jeudi, le ministre de l'économie François Baroin. Lire l'article

Stress test : les banques réussissent mais ne rassurent pas

Sur les 91 banques testées par l'Autorité bancaire européenne, seules huit n'auraient pas réussi à prouver leur solidité économique en cas de nouveaux choc ou crise. Des "bons" résultats qui ne rassurent en rien les différents investisseurs et spéculateurs du marché. Lire l'article

Un rapport sur la gestion des crises bancaires remis à Bercy ce jeudi

Intitulée "prévention, traitement et résolution des crises bancaires", la mission pilotée par Jean-François Lepetit et Thierry Dissaux a remis son rapport à la ministre de l'économie ce jeudi. Différents instruments et mesures de gestion sont ainsi proposés. Lire l'article