> > Les plans de rigueur feront baisser les prix de l'immobilier en 2012

Les plans de rigueur feront baisser les prix de l'immobilier en 2012

Ce qui pourrait apparaître en premier lieu comme une bonne nouvelle n'en est pas vraiment une. Fortement touché par des réformes d'austérité, le marché immobilier devrait voir ses prix descendre en 2012....ainsi que le nombre de ventes et demandes.

Les plans de rigueur feront baisser les prix de l'immobilier en 2012

Des dispositifs d'incitation à l'acquisition immobilière plus faibles

Initialement prévus pour booster le marché immobilier, les différents dispositifs d'exonérations fiscales liés à l'acquisition immobilière ont largement été mis à mal  par les dernières réformes gouvernementales dites d'austérité.

Le dispositif Scellier, peut être l'un des plus emblématiques sera ainsi définitivement supprimé en 2013 après été revu à la baisse pour 2012. À ce jour, le dispositif permet à tout particulier acquéreur d'un logement neuf certifié Bâtiment Basse Consommation (BBC) de déduire de ses impôts un montant équivalent à 22% du prix d'acquisition et d'un maximum de 300 000 euros. Dès 2012, la part déductible sera abaissé à 13%.

Appliqué depuis cette année le prêts à taux zéro plus (PTZ +) et actuellement réservé sous certaine conditions  aux primo-accédants d'un logement neuf ou ancien ne sera délivré en 2012 que pour l'acquisition d'un logement neuf.

Enfin le marché immobilier français risque d'être fortement impacté par l'entrée en vigueur dès le 1er février 2012 de la réforme de la taxation des plus-values immobilières, revoyant entre autres les différents paliers-temps d'exonération.  L'exonération de cette taxe des plus-values, ne sera donc entière qu'à partir de 30 ans de détention du bien contre 15 actuellement.

Les ventes à la baisse en 2012

Déjà à la traine cette année, les ventes devraient donc une nouvelle fois  diminuer pour 2012.

L'affaiblissement des dispositions fiscales précitées, liées à une contexte économique difficile devrait donc lourdement peser dans le pouvoir d'achat immobilier des potentiels acquéreurs. S'ajoute à ce marasme ambiant, une remontée des taux de crédits immobilier annoncée par le durcissement de la crise financière européennes et les exigences de Bâle III induisant notamment une recapitalisation nécessaire des Fonds propres tenus par les organismes bancaires.

Après avoir observé une augmentation des prix de 8,7 % en 2010, le groupe Century 21 s'attend à une hausse de 3 % pour 2011.

Avec des prix déjà haut, et une demande qui devrait donc se tarir, les spécialistes du marché immobilier annoncent une baisse nécessaire des montants de vente et s'attendent également à une diminution des volumes vendus. Pour Century 21, le nombre de transactions pourrait ainsi descendre à 600 000 ventes contre près de 680 000 en 2011 et 720 000 en 2010.

Article publié le jeudi 15 décembre 2011 à 17:12 - © Credixis 2017

Articles liés

Prix de l'immobilier : l'ancien accuse une baisse record en 2009

La flambée des prix de l'immobilier du début des années 2000 n'est plus qu'un lointain souvenir. Selon les chiffres publiés par les notaires, 2009 restera l'année d'une baisse record des prix et des volumes de transactions. Lire l'article

La baisse des prix dans l'immobilier va se poursuivre

La flambée des prix dans l'immobilier a été frappée de point fouet par la crise. Pour l'année 2009, plusieurs études prévoient une baisse des prix de 7% environ. Lire l'article

Prêt relais : Fillon rallonge de 2 ans l'exonération des plus values

En quelques mois de crise, le marché de l'immobilier a connu bien des déboires : Hausse des taux de crédits, baisse des prix de vente de l'immobilier, attentisme des acheteurs potentiels, hésitation des propriétaires à acheter avant de vendre... Lire l'article