> > Les ménages remboursent mieux leurs crédits

Les ménages remboursent mieux leurs crédits

Selon l'indice élaboré par la société de recouvrement Contentia, les ménages français auraient mieux remboursé leurs impayés au deuxième trimestre 2012. Il s'agit de la première hausse significative de l'indice depuis sa création en 2010.

Les ménages remboursent mieux leurs crédits

Un indicateur de recouvrement des dettes

Depuis 2010, la société de recouvrement Contentia publie un indice trimestriel, le Contentia Recovery Index (CRI) permettant de mesurer la capacité des ménages français à rembourser leurs dettes.

Basé sur le montant moyen des impayés, dans les secteurs de l'assurance, du crédit à la consommation, de l'énergie et de la téléphonie, ainsi que sur d'autres données telles que « la capacité mensuelle moyenne de remboursement des débiteurs », cet indice s'établit sur une valeur de base de 100 correspondant au premier indice défini entre octobre 2009 et septembre 2010.

Des dettes remboursées plus rapidement

Depuis son élaboration, le CRI n'a cessé de décroître, s'établissant à 89,3 points au 1er trimestre 2012, définissant ainsi une baisse continue de la « capacité des Français à faire face à leurs impayés ».

Pour la première fois de son histoire, le CRI a augmenté significativement au dernier trimestre, passant ainsi à 93,6 points pour la période allant d'avril à juin 2012.

Pour Contentia, c'est hausse signifie tout simplement une meilleure gestion des impayés de la part des ménages français, via notamment « une augmentation significative des mensualités de remboursement (passant de 120 € à 140 € en moyenne) pour assainir leur situation financière ».

Pour le groupe, cette « meilleure gestion » serait essentiellement due à un certain climat de prudence lié à un contexte économique toujours dégradé.

Les ménages français plus prudents par rapport à leurs dettes

Au-delà du résultat global qui parait rassurant à priori, les analystes invoquent une certaine prudence de la part des ménages français.

Dans son communiqué de presse, le groupe pointe ainsi du doigt la baisse générale de la consommation des Français. « Le montant moyen d'un impayé en crédit conso a chuté de 18 % par rapport au trimestre précédent. Cela démontre bien un certain scepticisme des consommateurs sur l'avenir et une prudence quant à leur consommation. Les dispositions de la loi Lagarde ne doivent d'ailleurs pas y être étrangères ».

Article publié le lundi 23 juillet 2012 à 12:07 - © Credixis 2017

Articles liés

Renégociation de crédit : est-ce le bon moment ?

Alors que les taux d'intérêt sur les prêts immobiliers sont au plus bas, de nombreux emprunteurs se posent légitimement la question : est-ce qu'ils ont intérêt à renégocier leur crédit ? Lire l'article

Un crédit relais sur 3 peine à être remboursé

L'Association française des usagers des banques (AFUB) mène campagne pour que l'Etat s'attaque aux douloureux sujets des crédits relais dans le cadre du projet de loi portant réforme aux crédits à la consommation. Lire l'article

Un crédit vous engage et doit être remboursé

Souscrire un crédit n'est pas un acte anodin. En demandant à tous les acteurs du crédit d'apposer la mention « Un crédit vous engage et doit être remboursé », le projet de loi portant réforme du crédit à la consommation entend responsabiliser les particuliers mais aussi les organismes bancaires. Lire l'article