> > Les découverts bancaires en hausse, le pouvoir d'achat en baisse

Les découverts bancaires en hausse, le pouvoir d'achat en baisse

Selon un sondage de l'institut CSA pour Cofidis, plus d'un Français sur 5 serait en situation de découvert bancaire chaque mois. De moins en moins optimistes, les ménages français estiment à la majorité avoir perdu de leur pouvoir d'achat en 12 mois.

Les découverts bancaires en hausse, le pouvoir d'achat en baisse

Un pouvoir d'achat en berne

Estimant à 57 % détenir un pouvoir d'achat « correct mais sans plus », les Français semblent de plus en plus subir l'effet de la crise financière.

D'après l'enquête réalisée par l'institut de sondage CSA pour le spécialiste de crédit en ligne Cofidis, 34 % des Français interrogés perçoivent leur pouvoir d'achat comme « faible ».

Concernant l'évolution de ce pouvoir d'achat, une majorité des sondés (59 %) estiment qu'il a diminué ces 12 derniers mois. Pour 32 %, il est resté stable tandis que seuls 8 % témoignent d'une augmentation.

À propos des évolutions futures, les Français ne se montrent guère plus optimistes puisque 55 % d'entre eux « anticipent une nouvelle baisse [...] dans les 12 mois à venir, 33 % voyant une stabilisation et seulement 9 % une hausse » rapporte l'institut.

Dans le détail, le sondage marque une certaine segmentation de la population.

Les retraités et les ménages en difficulté se montrent ainsi les plus pessimistes tout en déclarant détenir un pouvoir d'achat correct, tandis que les cadres et jeunes actifs semblent majoritairement optimistes.

Des découverts bancaires fréquents

Selon la même étude, le comportement de consommation des Français apparait de plus en plus risqué ; les découverts bancaires sont ainsi de plus en fréquents.

Selon l'institut CSA, « près d'un Français sur deux déclare se retrouver à découvert au moins une fois par an, un sur cinq (21 %) déclarant même l'être tous les mois ».

Apparaissant comme un recours quasi-inesquivable est presque obligatoire pour faire face à certains frais, le découvert bancaire fréquent concerne toutes les catégories, chez les jeunes, les actifs confirmés (35-49 ans) ou encore les cadres (26 % sont à découvert au moins une fois par mois).

Ici, ce sont principalement les seniors, disposant généralement d'une plus grosse épargne, qui parviennent à échapper à cette situation bancaire.

Article publié le lundi 10 septembre 2012 à 16:09 - © Credixis 2017

Articles liés

Les crédits à la consommation toujours en berne

Selon l'étude de l'Association française des sociétés financières (ASF), publiée fin août 2009, la production des crédits à la consommation reste en forte baisse pour le mois de juillet. Lire l'article

En mai, la consommation repart à la baisse

Après deux mois de hausse, l'Insee dans son rapport du 23 juin note un net fléchissement de la consommation des ménages en mai (0,2%). Lire l'article

Les crédits à la consommation en recul de 8,6% sur un an

Selon les chiffres de l'Association française des sociétés financières, face à la crise les français font le dos rond. Les crédits accusent du même coup un recul historique de 8,6% sur un an. Lire l'article