> > Les banques en ligne séduisent de plus en plus les français

Les banques en ligne séduisent de plus en plus les français

En un peu plus d'un an , le marché des banques en lignes s'est considérablement développé, quadruplant le nombre des ses clients. Représentant près de 2 % du marché des banques, la banque en ligne n'est pourtant pas accessible à tous.

Un secteur en plein boom

Fin 2009 , les banques en lignes comptabilisait près de 500000 clients. Aujourd'hui ce chiffre s'élève a plus de deux millions. S'il ne représente que 2 % du marché bancaire, le secteur est pourtant en plein évolution, séduisant de plus en plus de clients. En témoigne les objectifs annoncés par les différents groupes.

Les banques en ligne qui se développent, sont de plus en plus des services supplémentaires, proposés par des enseignes issues d'autres secteur comme les assurances (Axa banque, Macif), ou spécialisées comme les courtiers en ligne. Au vu des résultats certaine banques plus " classiques" lancent également leur propre agences en ligne, à l'image de LCL et de son agence en ligne, e.LCL.

Les avantages proposés par les banques en ligne

Plus spécialisées les banques en ligne proposent généralement des tarifs beaucoup plus avantageux que les agences. De plus, les interfaces et sites proposés rendent les démarche beaucoup plus accessibles. Depuis quelque temps; ces banques en ligne tendent à  proposer des produits de banques traditionnelles, comme des comptes courants, des crédits immobiliers, des cartes de crédits ou encore des produits de gestion collective (OPCVM).

Des clients avertis

Si elles séduisent de plus en plus de monde, les banques en ligne ne sont pour autant pas destinées à monsieur tout le monde. Pour Maxime Chipoy, analyste à l'UFC-Que choisir, les clients de ces banques sont "plutôt aisés, généralement avertis en matière bancaire et technophiles. Ils recherchent des moyens de paiement gratuits ou des produits financiers plus avantageux".

Pas une menace pour les agences classiques

L'existence, le développement et l'essor des banques en ligne ne devrait pas pour autant faire d'ombre aux organismes bancaires classiques. La plupart des comptes ouverts en ligne, supportent en fait d'autres comptes ouverts "en dur". La majorité des clients en ligne, possèdent des comptes ou une épargne dans des agences classiques.

De plus, certaines de ses agences par Internet, ferment volontairement la porte à certains clients,  en demandant, pour certains services, une épargne ou un revenu minimal, à l'image de Boursorama Banque.

Enfin, comme le souligne Maxime Chipoy, il est plus facile d'obtenir des conseils dans une classique."l'assistance téléphonique [des établissements en ligne] est disponible sur des plages horaires étendues mais sert surtout en cas de problème urgent".

Article publié le mercredi 16 février 2011 à 15:02 - © Credixis 2017

Articles liés

Crédits : les banques européennes confiantes pour le 1er trimestre 2011

D'après les enquêtes trimestrielles de la BCE et de la Banque de France rendues publiques ce jeudi, les banques s'avèrent confiantes pour l'octroi de crédits pour le 1er trimestre 2011 mais devraient durcir leurs conditions et normes de crédits. Lire l'article

Deux des plus grandes banques américaines redressent la barre

Wells Fargo & Co. et U.S. Bancorp ont vu leurs derniers résultats trimestriels augmenter. Cerise sur le gâteau : la demande de crédit de la part des entreprises serait aussi en hausse. Lire l'article

Crédit à la consommation : la reprise se fera attendre

Le rebond tant espéré par les banques sur le marché du crédit à la consommation n'est pas encore pour demain. Les français hésitent encore à dépenser et préfèrent épargner en attendant des jours meilleurs. Lire l'article