> > Le nombre de crédits aux ménages et aux entreprises continue d'augmenter

Le nombre de crédits aux ménages et aux entreprises continue d'augmenter

D'après la Banque de France (BDF), en février , le nombre de crédits accordés aux ménages et aux entreprises a encore augmenté, pour la 13ème fois consécutive. Dans le détail, le crédit immobilier repart à la hausse après 2 mois de stabilité.

Une hausse générale

L'augmentation enregistrée par la Banque de France concerne l'ensemble des crédits. Ainsi, le taux de croissance annuel en février s'établit à 4,4 % pour les crédits aux secteur privé (hors secteur financier), contre 4,1 % en janvier. Le volume de prêt, enregistré à la fin février, atteint ainsi 1838 milliards d'euros. Au total, c'est le troisième consécutive que ces taus annuels augmentent.

Petite accélération pour les crédits aux sociétés non financières

Avec un taux annuel de 1,7 % contre 1,4 % en janvier, la croissance des taux annuels des crédits aux entreprises non financière  s'est légèrement accéléré. Cette faible accélération semble essentiellement due à la quasi-stabilité des crédits à l'investissement, portés à 3,6 % en février contre un taux annuel de 3, 7% en janvier. Les crédits de trésorerie comblant petit à petit leur retard (-1,7 % en février conte une chute de -3,4 % en janvier).

Les crédits aux ménages portés par l'immobilier

Les crédits aux ménages continuent également leur évolution positive. En février,les taux annuels se sont établis à 6,5% contre 6,3 % en janvier; Le montant total ainsi contracté s'élève, en février, à 1056,5 milliards d'euros.

Contre toute attente, au vu des dernières mesures et réformes immobilières, comme la modification du dispositif Scellier, ou encore la fin du prêt à Taux Zéro (PTZ) première génération, les crédits immobiliers s'affichent une nouvelle à la hausse, avec un taux annuel de + 8,3 % en février (après 8,0 % en janvier et en décembre). Le montant contracté par ces prêts  atteint ainsi 803,3 milliards d'euros, soit 76 % de  la totalité des crédits aux ménages.

Les autres catégories de crédits aux ménages sont beaucoup moins positives, seuls les crédits de trésorerie semblent ainsi se stabiliser (à 2,6 % contre 2,2 % en janvier), tandis que le reste du secteur continu sa descente dans le négatif avec un taux annuel global à -0,8 % en février (-0,6 % en janvier).

Article publié le lundi 28 mars 2011 à 15:03 - © Credixis 2017

Articles liés

Baisse des taux de crédits dans l'immobilier en septembre

Après une hausse en août 2009, les taux de crédits immobiliers repartent à la baisse en septembre selon l'Observatoire Crédit Logement / CSA. Ils dégringolent de 3,93% à 3,83% en un mois. Lire l'article

En juin, la baisse des taux de crédit immo se stabilise

Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux moyens des crédits immobiliers poursuivent à la baisse en juin, mais le mouvement baissier s'effrite à un taux moyen de 4,14%. Lire l'article

Les taux du rachat de crédit ont encore une marge de baisse

Si les taux d'intérêts de l'immobilier connaissent depuis 6 mois une baisse importante, la décision de la BCE d'inchanger ses taux directeurs devrait ralentir la baisse. Lire l'article