> > Le déficit de l'État a baissé de 31,5 milliards d'euros en septembre

Le déficit de l'État a baissé de 31,5 milliards d'euros en septembre

Selon le ministère du Budget, le déficit national aurait diminué de 31,5 milliards d'euros en septembre 2011 par rapport à l'an dernier. Une baisse liée essentiellement à une large réduction des dépenses.

Le déficit de l'État a baissé de 31,5 milliards d'euros en septembre

Le déficit français à 92,7 milliards d'euros fin septembre 2011

Voilà une nouvelle qui devrait rassurer quelque peu les marchés financiers. Dans un communiqué officiel daté de ce mercredi, le ministère du Budget  fait état d'un déficit de 92,7 milliards d'euros à la fin septembre 2011.

Un déficit encore important certes, mais nettement inférieur aux résultats enregistrés l'an dernier à la même période (124,2 milliards d'euros). Pour expliquer cette diminution, Bercy invoque une large réduction des dépenses, les recettes n'ayant en parallèle augmenté  que faiblement.

Ainsi, à la fin septembre 2011 les dépense nationales comprenant le budget général et les prélèvements effectués sur les recettes, sont estimées à 270 milliards d'euros contre 310,1 milliards à la fin septembre 2010. Concernant les recettes nettes du budget général, le ministère présente une "légère" hausse de quelques 2,9 milliards d'euros entre septembre 2010 et septembre 2011, enregistrant un résultat positif de 207,3 milliards d'euros.

Une baisse significative ?

Attention toutefois, car si cette diminution est une bonne nouvelle , elle ne résout pas les difficultés économiques françaises.

On notera à ce titre la hausse de la charge effective des intérêts de la dette ,de près de 4,2 milliards d'euros sur un an, gonflant les prévisions à 46,8 milliards d'euros de charge sur l'ensemble de l'année 2011.

De plus, les derniers événements européens n'ont pas encore été pris en compte au niveau français. Comme le rappelle le Figaro, "l'impact de la dégradation de la conjoncture ne s'est pas encore fait sentir".  En 2011, l'intervention française dans le premier plan d'aide à la Grèce devrait ainsi s'élever à 7,6 milliards d'euros contre 4,4 milliards l'an dernier.

Pour mémoire, les engagements gouvernementaux prévoient une réduction du déficit à 5,7 % du produit intérieur brut (PIB) en 2011 contre 7,1 % en 2010 (148,8 milliards d'euros de déficit), soit un passage sous la barre des 95,5 milliards d'euros d'ici la fin de l'année, puis à 81,8 milliards d'euros pour l'exercice 2012.

Pour les ministères du Budget et de l'Économie, les résultats ainsi enregistrés pour le mois de septembre s'avèrent assez  favorables, "en ligne avec l'objectif".

Article publié le mercredi 09 novembre 2011 à 15:11 - © Credixis 2017

Articles liés

La Banque de France reste confiante sur l'évolution du PIB

Début février, la Banque de France (BdF) prévoyait une croissance de + 0,8 % pour le 1er trimestre 2011. Jugé ambitieux par l'Insee et de nombreux experts, l'objectif de croissance du PIB a pourtant été confirmé ce mardi par une deuxième estimation de la BdF. Lire l'article

Europe : l'éventuelle augmentation du Fonds d'aide sème la discorde

Jugée nécessaire par le President de la Commission européenne, l'augmentation du Fonds d'aide est rejetée en bloc par l'Allemagne et la France. Ces derniers jugeant les capacités actuelles du Fonds suffisantes. Lire l'article

Crise : La France au même niveau que l'Espagne ?

Dans une interview donnée au quotidien le Monde ce lundi, l'économiste américain Nouriel Roubini, juge la dette française inquiétante. Selon lui, trois scénarios seraient possibles pour sortir de la crise. Lire l'article