> > Le crédit renouvelable sera bientôt recadré ou supprimé

Le crédit renouvelable sera bientôt recadré ou supprimé

Le crédit renouvelable ou crédit revolving pourrait être à nouveau l'objet d'une réforme par le gouvernement. Le ministre délégué à l'Économie sociale a indiqué au JDD sa volonté d'encadrer davantage le produit, voire le supprimer.

Le crédit renouvelable sera bientôt recadré ou supprimé

Des efforts insuffisants de la part des libérateurs de crédit

Objet principal de la Loi Lagarde de 2010 , le crédit renouvelable aussi appelé crédit revolving est une nouvelle fois dans le collimateur du gouvernement.

Il y a un peu plus d'un an, la Loi Lagarde de réforme du crédit à la consommation entrait en vigueur. Destinée à protéger le consommateur des abus de certains organismes libérateurs tels que les banques ou les centres commerciaux, mais également d'eux-mêmes, la Loi Lagarde a ainsi lié de nouvelles obligations à la production d'un crédit renouvelable.

Suivant l'avis des associations de défense des consommateurs telles que l'UFC-Que Choisir, le gouvernement a décidé de durcir davantage les règles liées à ce type de produit.

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche (JDD) du 5 août 2012, le ministre délégué à l'Économie sociale, Benoit Hamon assimile la pratique du crédit renouvelable à « un business qui, dès lors qu'il n'est pas encadré, prospère sur le dos du consommateur et l'entraîne dans la spirale du surendettement ».

Le ministre explique ainsi que les règles mises en place par la Loi Lagarde sont d'être appliquées notamment sur l'obligation faite « aux grandes surfaces ou aux sites commerciaux de proposer au client une alternative au crédit renouvelable ».

Un crédit mieux encadré ou à défaut supprimé

L'objectif principal de Benoit Hamon est de « moraliser » le crédit, ainsi le rapport du comité consultatif du secteur financier (CCSF) de la Banque de France (BdF) sur l'application et les effets réels de la loi Lagarde sera décisif pour l'avenir du crédit renouvelable.

Les conclusions de ce rapport ne pourront déboucher que sur deux réponses possibles, a indiqué le ministre : « une suppression pure et simple, ou un encadrement et un contrôle renforcés ».

Selon le calendrier ministériel actuel, les solutions adoptées devraient être applicables dès 2013.

Article publié le lundi 06 août 2012 à 18:08 - © Credixis 2017

Votre projet de rachat de crédits

Vous avez un projet de rachat de crédits ? Remplissez votre demande en ligne !

Un conseiller spécialisé "rachat de crédits" étudiera votre dossier avec la plus grande attention, et vous contactera dans les meilleurs délais

Demande en ligne

Articles liés

Crédit renouvelable : de nouveaux textes publiés au Journal Officiel

Dans le cadre de la réforme du crédit à la consommation, effective au 1er mai, deux arrêtés et un décret ont été publiés ce mercredi au Journal Officiel. Ces textes modifient les durées de remboursement, et les taux d'usures des crédits renouvelables. Lire l'article

Crédit à la consommation : deux nouveaux décrets publiés ce jeudi

Dans le cadre de la loi Lagarde relative à la réforme des crédits à la consommation, deux décrets ont été publiés au Journal Officiel ce jeudi 03 février. Fixant les délais de rétraction et les modalités de calcul du TAEG, ils entreront en vigueur le 1er mai 2011. Lire l'article

Crédits à la consommation : le crédit renouvelable réformé

Le 1er mai 2011 trois nouvelles dispositions de la loi Lagarde sur la réforme du crédit à la consommation rentreront en vigueur. Cette fois-ci c'est le crédit renouvelable (ou revolving) qui est visé. Ainsi, un encadrement plus strict de ce crédit sera imposé aux vendeurs. Lire l'article