> > Le Crédit Immobilier de France placé sous garantie de l'État

Le Crédit Immobilier de France placé sous garantie de l'État

Ce samedi, le ministère de l'Économie est venu à la rescousse du CIF, la Banque Postale s'étant dérobée. L'État s'est ainsi porté garant de l'établissement qui, de fait, ne pourra plus libérer de crédit aux particuliers et organismes HLM.

Le Crédit Immobilier de France placé sous garantie de l'État

L'État sauveur du CIF en lieu et place de la Banque postale

Annoncé il y a quelques jours, le désistement de la Banque Postale vis-à-vis d'un projet de sauvetage par adossement du groupe Crédit Immobilier de France (CIF) a été confirmé par cette dernière en fin de semaine.?

Pour la Banque Postale, déjà très occupée par le projet Dexia, les conditions inhérentes à un sauvetage du CIF étaient trop délicates pour permettre une reprise intéressante. Selon le site du quotidien les Échos, la Banque Postale n'excluait toutefois pas une intervention à plus long terme, affirmant que « le dossier [restait] néanmoins ouvert ».

Au vu de l'urgence de la situation, l'État a pris les devants en se portant garant du CIF, sous-couvert toutefois d'obtenir le consentement des autorités européennes.

Une gérance en extinction pour éviter le redressement judiciaire

Rendant l'adossement du CIF à la banque Postale impossible, l'intervention de l'État s'avère pourtant nécessaire pour éviter au groupe un redressement judiciaire, le CIF disposant d'une dette de près de 1,75 milliard d'euros à rembourser d'ici le mois d'octobre.

Plus de nouveaux crédits pour le CIF

Annoncée selon les rumeurs aux alentours de 4,7 milliards d'euros, l'intervention de l'État tient plus de l'accompagnement en fin de vie que d'un plan de relance. La garantie de l'État permet ainsi au Crédit Immobilier de France de poursuivre ses opérations en cours, mais sans pouvoir en lancer de nouvelles.

En d'autres termes, en contrepartie de l'aide allouée, le CIF ne pourra plus que gérer uniquement les prêts existants, et ce, jusqu'à extinction.

Présenté comme le dernier organisme indépendant fournisseur de crédit, le CIF fait désormais figure de coquille vide, malgré de nombreux changements apportés en interne, notamment l'arrivée de Bernard Sevez à la présidence du groupe le 1er septembre 2012, en remplacement de Claude Sadoun, désormais à la retraite.

Article publié le mardi 04 septembre 2012 à 16:09 - © Credixis 2017

Votre projet de rachat de crédits

Vous avez un projet de rachat de crédits ? Remplissez votre demande en ligne !

Un conseiller spécialisé "rachat de crédits" étudiera votre dossier avec la plus grande attention, et vous contactera dans les meilleurs délais

Demande en ligne

Articles liés

Après le surendettement, le malendettement

Le malendettement est un mot relativement nouveau qui désigne la mauvaise utilisation du crédit dans une société de consommation où tout est tentation. Lire l'article

Un crédit vous engage et doit être remboursé

Souscrire un crédit n'est pas un acte anodin. En demandant à tous les acteurs du crédit d'apposer la mention « Un crédit vous engage et doit être remboursé », le projet de loi portant réforme du crédit à la consommation entend responsabiliser les particuliers mais aussi les organismes bancaires. Lire l'article

L'éco-prêt à taux 0 opérationnel depuis le 1er avril 2009

Le 31 mars dernier, trois décrets et un arrêté sont parus au Journal Officiel pour officialiser la mise en orbite de l' « éco-prêt à taux zéro », une des mesures phare du Grenelle de l'environnement. Lire l'article