> > Le crédit aux ménages se contracte en juin

Le crédit aux ménages se contracte en juin

Selon le bureau des statistiques de la Banque de France, au mois de juin 2009 le crédit aux ménages accuse une nouvelle baisse significative. Les Français restent prudents.

Les crédits aux ménages poursuivent leur contraction au mois de juin. Selon le bureau des statistiques de la Banque de France, les encours bruts sont en recul de 3.5% à 1 727 milliards d'euros. Ce mauvais chiffre fait suite à une baisse déjà importante en mai (-4.6%). En rythme trimestriel annualisé, le rythme de croissance des crédits au secteur privé non financier devient négatif avec -0.6% en juin.

Plus spécifiquement pour les crédits aux ménages, le taux de croissance annuel se réduit à peau de chagrin passant à 4.4% en juin contre 5% en mai. Dans le détail, la baisse en rythmes annuel et trimestriel est principalement due à la baisse de croissance du crédit dans l'habitat (5% en rythme annuel contre 5.7% précédemment). Les crédits de trésorerie accusent également une décélération à 0.9% de progression en rythme annuel contre 1.8% précédemment.

Pour les crédits aux entreprises, la même tendance au tassement est enregistrée. Les crédits à l'investissement notamment accusent un net ralentissement en juin avec une progression en rythme annuel de 6.1% contre 7.7% précédemment. Les crédits de trésorerie reculent de -8.8% en juin en rythme annuel (-4.5% en mai).

Selon toutes probabilités, les chiffres de l'été ne devraient que confirmer cette tendance à l'attentisme de la part des ménages et des entreprises. L'été étant traditionnellement très calme, la reprise pourrait être enregistrée en septembre avec notamment la traditionnelle reprise des achats immobiliers. Les économistes restent très prudents toutefois. Même si les taux d'emprunts immobiliers poursuivent leur recul, le marché rendu très tendu par la crise financière reste fragile. La stabilisation annoncée des taux d'emprunt ne devrait pas non plus encourager la consommation à crédit de biens.

Article publié le lundi 03 août 2009 à 15:08 - © Credixis 2019

Articles liés

Les taux du rachat de crédit ont encore une marge de baisse

Si les taux d'intérêts de l'immobilier connaissent depuis 6 mois une baisse importante, la décision de la BCE d'inchanger ses taux directeurs devrait ralentir la baisse. Lire l'article

Les crédits nouveaux aux ménages fléchissent en mars 2009

Selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France mi mai 2009, la production de crédits nouveaux aux ménages français poursuit sa contraction en mars. Lire l'article

En mars, les taux de crédits immobiliers en dessous de 4,50%

Alors que la crise s'installe et que les prix de l'immobilier enregistrent une nette baisse, les banques ont décidé de réagir. Lire l'article