> > La taxe professionnelle et la Grèce pèsent sur le déficit français

La taxe professionnelle et la Grèce pèsent sur le déficit français

Atteignant une somme de 13,4 milliards d'euros, le déficit budgétaire de l'État s'est une nouvelle fois creusé au mois de janvier 2011. Pour le gouvernement, cette évolution reste "peu significative" et serait liée à la taxe professionnelle et l'aide à la Grèce.

Un trou de 4,2 milliards d'euros en un an

Ce mercredi, le ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État a publié les chiffres officiels du déficit public de la France. Au 31 janvier 2011 ce déficit s'élevait ainsi à 13,4 milliards d'euros contre 9,2 milliards en janvier 2010.

D'après le ministère, les dépenses totales de l'État , atteignaient ainsi 26,3 milliards d'euros pour 20,5 milliards d'euros de recettes nettes fin janvier. L'an dernier, les dépenses étaient de 27,3 milliards d'euros pour 20 milliards d'euros de recettes.

Un déficit dû à des "événements exceptionnels"

Pour le gouvernement, "sur le seul premier mois de l'année, la comparaison avec l'exercice précédent est toutefois peu significative et marquée par des évènements exceptionnels". Ainsi Bercy distingue de faits expliquant ce creusement : décaissement d'une nouvelle tranche du prêt octroyé à la Grèce, et les fonds versés en avance aux collectivité territoriales en prévision du nouveau régime de la taxe professionnelle.

Ainsi, près de 1,4 milliards d'euros ont été octroyés à la Grèce au mois de janvier 2011. D'après le ministère, cette somme correspond à la part de l'aide devant être mobilisé en décembre 2010 mais qui a été reporté en 2011.

Le gouvernement a également expliqué cet élargissement du déficit, par l'aide allouée "en avance" aux collectivités territoriales. Cette "avance" étant destinée à compenser les effets du nouveau régime de la taxe professionnelle, permettant ainsi d'établir "une garantie de ressources en trésorerie et éviter toute perturbation liée au nouveau régime de la taxe professionnelle".

Selon le communiqué du ministère du budget,"la progression des dépenses est ainsi conforme à la prévision de loi de finances pour 2011".

Article publié le mercredi 09 mars 2011 à 15:03 - © Credixis 2017

Articles liés

Crise : La France au même niveau que l'Espagne ?

Dans une interview donnée au quotidien le Monde ce lundi, l'économiste américain Nouriel Roubini, juge la dette française inquiétante. Selon lui, trois scénarios seraient possibles pour sortir de la crise. Lire l'article

Le PTZ Plus deviendra-t-il tendance ?

Devant le tollé provoqué par la future mise en place du prêt à taux zéro +, le gouvernement a décidé de lancer une application iPhone en rapport avec l'initiative. Lire l'article

Le microcrédit a de beaux jours devant lui

Selon les chiffres publiés par l'Observatoire de la micro-finance, la souscription aux microcrédits a largement augmenté en France l'année dernière. Et cela devrait continuer... si les banques daignent à suivre le mouvement. Lire l'article