> > La future banque d'investissement opérationnelle en janvier 2013

La future banque d'investissement opérationnelle en janvier 2013

Dans le cadre de sa politique de croissance économique, le gouvernement a annoncé le lancement en janvier prochain d'une banque privée d'investissement (BPI). Elle sera destinée en priorité au financement des PME et des ETI.

La future banque d'investissement opérationnelle en janvier 2013

Une banque d'aide aux entreprises et aux acteurs locaux

Présentée comme « l'outil d'une nouvelle politique de financement de l'économie, au service de l'économie réelle » par le ministre de l'Économie Pierre Moscovici, la future banque privée d'investissement ou BPI devrait voir le jour en 2013.

De par ses missions et ses dispositions, cette BPI devrait ainsi être l'outil de base à la nouvelle politique de relance de l'économie par la croissance. Elle permettra notamment la mise en place de nouveaux produits tels que le livret épargne industrie (LEI).

Les missions et les moyens de la BPI devraient être définis cet été, avant le 30 juillet 2012.

Pour l'heure, seuls les principaux objectifs ont été présentés. Concrètement, cette banque sera au service des petites et moyennes entreprises (PME), des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et des acteurs de l'économie sociale et solidaire au sens large.

Ainsi, la BPI devrait se comporter comme un établissement « pilier » de l'économie, une force d'investissement pour l'avenir, en aidant notamment les entreprises concernées à se développer leurs aspects numériques, écologiques et énergétiques.

À cette aide au développement s'ajoute une force d'intervention « anti-crise », notamment pour les entreprises en difficulté du fait des dégradations de marché, via « un soutien en fonds propres et quasi-fonds propres ».

Le développement des territoires entre également dans les objectifs de la BPI, par le biais d'une collaboration avec les acteurs, institutions et collectivités territoriales.

Un livret d'épargne industrie en remplacement du LDD

Malgré la forte réticence des banques, le gouvernement a également annoncé la mise en place d'un Livret d'épargne industrie ou LEI.

Basé globalement sur le même schéma que les livrets A, le LEI aurait pour vocation de remplacer les livrets de développement durable (LDD).

Selon le 1er ministre, ce nouveau livret permettra une mobilisation de l'épargne vers le financement de la construction de logement, mais également pour « l'investissement en direction des PME ».

Dans cette optique, la banque privée d'investissement permettra « à ces entreprises d'avoir accès au crédit issus du doublement du Livret d'épargne industrie ».

Le niveau exact du plafond du Livret épargne industrie devrait également être fixé cet été.

Article publié le vendredi 08 juin 2012 à 13:06 - © Credixis 2018

Articles liés

L'épargne facteur de crise ?

Utilisée le plus souvent en prévision, l'épargne désormais outil mondial atteint un seuil trop élevé pour l'économie, au détriment d'une croissance économique positive. Natixis évoque un "mauvais partage de la valeur ajoutée". Lire l'article

Les résidences séniors, un investissement d'actualité

Tandis que les taux des crédits immobiliers remontent et que le PLE est en pleine réforme. L'investissement dans les résidences séniors, donnant droit aux dispositions fiscales classiques (loi Scellier, LMNP, etc.) et à de nouvelles garanties, se développe de plus en plus. Lire l'article

Les Français préfèrent épargner que dépenser

Alors que la crise se poursuit sur fond de montée en flèche du taux de chômage, les Français préfèrent engranger dans leurs bas de laine plutôt que de se lancer dans les grandes dépenses. Lire l'article