> > La BRED sanctionnée par l'ACP ?

La BRED sanctionnée par l'ACP ?

D'après Les Echos, la BRED serait la banque sanctionnée par l'autorité de contrôle prudentiel en janvier dernier. Dénonçant un manque de contrôle interne, l'ACP avait fait état, le 02 janvier dernier, d'une sanction 800 000 euros sur un établissement de crédit.

La BRED sanctionnée par l'ACP ?

 Des inspections et recommandations depuis 2005

Présentée comme étant la plus importante banque régionale du groupe Banque Populaire-Caisse d'Épargne (BPCE), la banque régionale d'escompte et de dépôt (BRED), a été identifiée par le quotidien les Echos, comme étant la banque sanctionnée dernièrement par l'autorité de contrôle prudentiel (ACP).

Le 3 janvier 2012, l'ACP, annonçait en en effet dans un communiqué avoir sanctionné de 800 000 euros et d'un avertissement un groupe bancaire français "pour des manquements affectant son dispositif de contrôle interne des activités de marché, alors même que celles-ci n'avaient généré aucune perte notable".

Dans les faits, l'autorité dénonçait le non- suivi de recommandations émises depuis 2005.

Selon le communiqué du 03 janvier, le groupe aurait "continué à développer ses activités de marché en faisant appel à des produits de plus en plus complexes, sans renforcer de façon adéquate son dispositif de mesure et de contrôle des risques, lequel présenterait de nombreuses et sérieuses lacunes".

Des opérations de marché aujourd'hui abandonnées

Selon le quotidien, ces activités de marché auraient contribué à près de 17 % des résultats de la BRED en 2009 .

Des résultats possibles en partie via, selon l'ACP, à "un pôle d'opérations de marché qui, bien au-delà des positions prises sur titres souverains et sur "asset-backed securities", vise à diversifier les activités menées par ses opérateurs de "front-office".

Ces opérateurs auraient été "répartis en de nombreuses tables ("desks") suivant un nombre important de stratégies innovantes, faisant appel à des produits de plus en plus complexes".

Entre 2005 et 2009, l'ACP note plus de 130 réunions avec les collaborateurs de la banque, sans que pour autant aucun changement ne soient effectués du côté de celle-ci.

Ce vendredi 24 février, la BPCE a indiqué, par la voix de son président du directoire, François Pérol, avoir arrêté toutes ses activités spéculatives pour compte propre.

Article publié le lundi 27 février 2012 à 18:02 - © Credixis 2017

Articles liés

La baisse des prix dans l'immobilier va se poursuivre

La flambée des prix dans l'immobilier a été frappée de point fouet par la crise. Pour l'année 2009, plusieurs études prévoient une baisse des prix de 7% environ. Lire l'article

Face à la crise pas de hausse d'impôt selon François Fillon

La croissance de la France est en berne au premier trimestre 2009. Selon Christine Lagarde, la ministre de l'Economie interrogée sur Canal + jeudi 14 mai, les prochains chiffres de l'Insee seront « mauvais ». Lire l'article

Les crédits nouveaux aux ménages fléchissent en mars 2009

Selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France mi mai 2009, la production de crédits nouveaux aux ménages français poursuit sa contraction en mars. Lire l'article