> > La BdF table sur une stabilité du PIB pour le 2e trimestre 2012

La BdF table sur une stabilité du PIB pour le 2e trimestre 2012

Selon les premières estimations de la Banque de France, la croissance française devrait être nulle pour la période d'avril à juin 2012. Pour l'INSEE, cette croissance devrait rester positive, mais de seulement 0,2 %.

La BdF table sur une stabilité du PIB pour le 2e trimestre 2012

Le PIB stable au second trimestre

Dans son enquête de conjoncture mensuelle sur l'industrie et les services marchands publiée ce jeudi, la Banque de France (BdF) fait part de ses premières estimations quant à l'évolution du produit intérieur brut (PIB) pour le second trimestre 2012.

Faisant état d'un indicateur synthétique mensuel d'activité (ISMA) relativement stable au mois d'avril, la BdF estime ainsi, en premier lieu, que le PIB devrait rester nul ce trimestre en comparaison avec les trois premiers mois de l'année.

En mars dernier, l'institut national de la statistique (INSEE) prévoyait, elle, une croissance légèrement positive à + 0,2 % pour la période d'avril à juin 2012, par rapport aux trois mois précédents.

L'activité industrielle stable au mois d'avril

Pour ses premières estimations, la Banque de France se base essentiellement sur l'évolution de l'activité industrielle et de l'activité dans les services.

Au mois d'avril, la BdF constate que l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie (ICAI), estimé à 95, reste inchangé depuis le mois de février. Parallèlement, l'indicateur du climat des affaires dans les services (ICAS) n'a toujours pas évolué en 2012 et reste ainsi mesuré à 93 au mois d'avril.

Concernant l'activité industrielle, la Banque de France explique la stabilité de l'activité industrielle en avril par un « repli de l'automobile, de la métallurgie et du caoutchouc plastiques », le tout étant « compensé par la stabilité ou la progression d'autres secteurs ».

« Les prévisions tablent sur un léger tassement de l'activité pour les prochains mois », ajoute la BdF dans son communiqué.

Au sujet de l'activité des services, on note toutefois une légère progression de l'activité en avril « soutenue notamment par l'hébergement-restauration, l'édition et l'ingénierie technique ». Ici en revanche, « les perspectives à court terme sont orientées vers une légère érosion de l'activité », précise le communiqué.

Article publié le jeudi 10 mai 2012 à 17:05 - © Credixis 2017

Articles liés

PIB : la croissance à la hausse au premier trimestre

Les dernières données de l'INSEE publiées ce vendredi font état d'une hausse inattendue de la croissance économique au 1er trimestre 2011. Avec + 1 % l'évolution du PIB dépasse les prédictions les plus optimistes. Lire l'article

France : une croissance ralentie pour le deuxième trimestre

Dans sa première estimation trimestrielle, la Banque de France mise sur une croissance du PIB à + 0,5 %, soit un léger ralentissement par rapport au 1er trimestre, les dernières prévisions allant de + 0,7 % à + 0,8 % de janvier à mars 2011. Lire l'article

PIB : La Banque de France vise une croissance à 0,8 % au 1er trimestre

Dans sa dernière enquête mensuelle de conjoncture, la Banque de France s'est montrée plus optimiste que l'Insee et Natixis en annonçant une croissance du PIB à 0,8 %. Cette prévision conforte les objectifs de l'État, qui vise une croissance à 2% fin 2011. Lire l'article