> > La BCE envisage un passage de son taux directeur sous les 1 %

La BCE envisage un passage de son taux directeur sous les 1 %

Selon l'économiste et membre du directoire de la BCE, Benoit Coeuré, la question d'une baisse du taux directeur de la BCE pourrait être au coeur des prochaines décisions de l'institution monétaire au vu de la conjoncture européenne actuelle.

La BCE envisage un passage de son taux directeur sous les 1 %

Une baisse des taux de la BCE envisageable dès le 5 juillet

Dans une interview accordée au quotidien britannique Financial Times, Benoit Coeuré est revenu sur une possible baisse des taux directeurs de la banque centrale européenne (BCE).

Déjà abordée lors du dernier conseil des gouverneurs du 6 juin 2012, cette baisse devrait être « encore discutée lors du prochain conseil » prévu le 5 juillet, a déclaré l'économiste français également membre du directoire de la BCE.

Pour Benoit Coeuré « au regard de la crise actuelle » une telle baisse « pourrait peut-être être utile dans une certaine mesure, mais, comme tout ce que nous faisons en ce moment, cela ne résoudra certainement pas les problèmes fondamentaux ».

Actuellement, le taux directeur reste fixé à son minimum historique de 1%

Le FESF trop peu utilisé par les États européens

Dans son interview, l'économiste a également regretté la mauvaise orientation choisie par les gouvernements, dans les sens où ceux-ci préféraient requérir à une intervention de la BCE, plutôt qu'au Fonds européen de stabilité financière (FESF).

« C'est certainement un mystère que le FESF ait été autorisé il y a presque un an à intervenir sur le marché secondaire et que les gouvernements n'aient pas encore choisi d'user de cette possibilité », dénonce-t-il dans le quotidien.

Beaucoup d'acteurs nationaux continuent d'en appeler à la BCE pour qu'elle intervienne sur les marchés des dettes souveraines via son programme de rachats d'obligation ou « Sécurities Market Program » (SMP).

« Nous ne pensons pas que le SMP soit le meilleur instrument à notre disposition dans la conjoncture actuelle » ajoute M.Coeuré, rappelant que le programme « n'est pas un instrument qui peut être utilisé pour régler les difficultés budgétaires ou aider les banques qui ont des problèmes de solvabilité ».

Article publié le jeudi 21 juin 2012 à 18:06 - © Credixis 2017

Articles liés

Hausse du taux d'intérêt directeur de la BCE à 1,25 %

Comme prévu, la BCE a augmenté son taux directeur à 1,25 % le jeudi 7 avril. Bien que pressentie depuis quelque mois, l'annonce de cette hausse divise les pays européens. Applaudie par l'Allemagne cette augmentation risque de faire des dégâts en Espagne. Lire l'article

BCE : une hausse du taux directeur plus rapide que prévue

Jeudi dernier, le président de la BCE, Jean-Claude Trichet a haussé le ton. En annonçant une possible remontée des tu taux directeur en avril, il a contourné toutes les prévision des spécialistes. Depuis, les économistes européens s'inquiètent. Lire l'article

La BCE maintient son taux de refinancement à 1 %

La Banque centrale européenne a décidé de ne pas modifier ses taux directeurs. Le plus essentiel d'entre eux persiste et signe, en s'établissant toujours à 1 %. Cela dure depuis mai 2009... Lire l'article