> > L'Italie va lancer un nouveau plan d'austérité

L'Italie va lancer un nouveau plan d'austérité

En réponse aux "demandes" de la BCE, le gouvernement italien a annoncé qu'il adoptera au plus tard le 18 août de nouvelles mesures de réductions budgétaires.Une adoption intervenant un an plus tôt que ce que prévoyait le calendrier budgétaire.

L'Italie va lancer un nouveau plan d'austérité

Un retour à l'équilibre budgétaire pour 2013

Initialement prévu pour 2014, le "retour à l'équilibre budgétaire" italien a été avancé à 2013 selon le ministre de l'économie Giulio Tremonti.

"Nous avons décidé d'avancer les mesures de notre programme d'austérité, il n'y aura pas de mesures supplémentaires ou de nouvelles mesures,[...] Il n'est pas question de changer le plan, il est question de l'avancer d'un an parce qu'en un mois, on dirait que le monde a changé" a t-il indiqué ce jeudi.

Ce bouleversement du calendrier intervient suit à le demande "secrète" faite par la Banque centrale européenne (BCE). Dans sa lettre la BCE conditionnait son intervention sur les marchés obligataires italiens à l'adoption de mesures d'austérités particulières.

Suivant quelques "pistes" évoqués par la BCE, le gouvernement devrait déployer plusieurs mesures de réductions de déficits notamment dans le secteur public via des réduction de frais ,des privatisations ainsi que de lourdes réformes sociales (retraites, aides, réforme du droit du travail, ...).

Avec une dette publique s'élevant à 120 % de son produit intérieur brut (PIB), l'Italie est très fortement menacée par des marchés de plus en plus vindicatifs. Le mois dernier , un plan économique visant a ramener 48 milliards d'euros dans les caisse de l'État a pourtant adopté mais n'a pas suffit à rassurer les marchés.

Le prochain plan prévu pour ramener 20 milliards d'euros supplémentaires devrait ainsi être adopté entre le 16 et le 18 août. L'objectif reste néanmoins ambitieux faire disparaitre le déficit public en à peine deux ans , ce déficit étant estimé tout de même à 3,9% du PIB cette année.

Article publié le jeudi 11 août 2011 à 17:08 - © Credixis 2017

Articles liés

Crise : Après la Grèce, l'Italie et l'Espagne en difficulté

Malgré l'entente sur un nouveau plan de sauvetage de la Grèce, les marchés financiers restent des plus tendus. Figurant déjà parmi les favoris dans la course à la crise, les économies italiennes et espagnoles peinent à se sortir d'une situation plus que difficile. Lire l'article

Crise : le FMI juge les efforts français insuffisants

Dans son rapport annuel, le FMI émet de sérieux doutes quant à l'efficacité de la politique de rigueur française. S'il applaudit les mesures jusqu'alors entreprises, le rapport se veut beaucoup plus méfiant quant aux objectifs de réduction de la dette. Lire l'article

Les gouvernements européens responsables d'une sortie de crise

Les gouvernements de la zone euro sont plus que jamais sur le qui-vive. Les États-Unis comme la BCE les tiennent pour responsables en cas d'échec de réduction de la crise grecque. Un sommet extraordinaire est prévu ce jeudi à Bruxelles. Lire l'article