> > L'Insee prévoit une croissance à 2,1 % d'ici la fin de l'année

L'Insee prévoit une croissance à 2,1 % d'ici la fin de l'année

Dans ses dernières prévisions publiées ce jeudi, l'Insee se positionne sur une croissance de l'ordre de 2,1% pour la fin de l'année 2011 soit légèrement plus que le gouvernement. Selon l'étude, le deuxième trimestre devrait pourtant être très peu productif.

Une croissance en dent de scie

Les jours passent et les estimations se font de plus en plus positives concernant l'évolution de la croissance française. Après un très bon score au 1er trimestre (+1 % contre +0,6 % de prévus en moyenne), l'Insee se veut ambitieuse, annonçant une évolution du produit intérieur brut (PIB) pour la fin l'année 2011 supérieure aux prévisions du gouvernement avec +2,1 %. Les économistes d'État prévoyant eux, une croissance à +2,0 %.

Pour l'institut national de la statistique, le deuxième trimestre devrait cependant être  beaucoup faible avec un PiB en hausse de seulement 0,2 % , à cause notamment des effets "temporaires" des plans de rigueur européens et du drame japonais.

La croissance devrait cependant repartir à la hausse au 2ème et 3ème trimestre à + 0,5 % en moyenne.

Le pouvoir d'achat restera stable

Dans son analyse l'Insee  prévoit une légère baisse du taux de chômage pour 2011 avec un chiffre légèrement inférieur à 9 % de la population active contre les 9,2 % enregistrés au 1er trimestre de cette année.

Le pouvoir d'achat des ménages ne devrait, pour sa part, progresser que très légèrement en 2011 (+1% contre +0,8 % en 2010). Pour les statisticiens, cette évolution légèrement plus rapide serait essentiellement due à une hausse du revenu de disponible des ménages de près de 3,3 %, couplé à une progression de l'inflation de l'ordre de 2,2% sur l'ensemble de l'année.

Enfin, la consommation devrait quant à elle augmenté de 1,2 % contre 1,3 % en 2010. Une évolution également en dent de scie, influant sur la tendance générale de croissance, avec un "contrecoup", un net ralentissement au deuxième trimestre et une reprise sur les 3ème et 4ème trimestres.

Selon une autre étude de l'institut, rendue publique ce vendredi, l'indice de confiance des ménages est resté relativement stable en juin, atteignant la note de 83, contre 84 en mai et 83 en avril.

Article publié le vendredi 24 juin 2011 à 16:06 - © Credixis 2017

Articles liés

La consommation des ménages en hausse en juin

Après 3 mois de baisse, la consommation des ménages français est repartie à la hausse en juin (+1,2 %) selon les dernières statistiques de l'Insee. Cette augmentation est essentiellement due à la forte consommation de bien durables et d'énergie. Lire l'article

La consommation des ménages en baisse pour le 3ème mois consécutif

D'après les dernière donnée de l'INSEE publiées ce jeudi, la consommation des ménages en baisse pour le troisième mois consécutif (-0,8 % en mai), pourrait bien devenir un frein à la croissance française. Lire l'article

Consommation : le moral des français reste faible

D'après les données de l'Insee, les ménages français restent pessimistes quant à l'évolution de leur pouvoir d'achat, et du marché de l'emploi. Face au spectre de l'inflation et du chômage, les français consomment avec modération. Lire l'article