> > Inflation : baisse des prix en septembre mais hausse sur l'année

Inflation : baisse des prix en septembre mais hausse sur l'année

D'après les dernières données de l'INSEE publiées ce mercredi, l'indice des prix à la consommation aurait reculé de 0,1 % au mois de septembre. Sur un an, l'IPC a augmenté de 2,2 %.

Inflation : baisse des prix en septembre mais hausse sur l'année

L'inflation française à son plus haut niveau depuis 3 ans

Avec un indice des prix à la consommation (IPC) de 2,2 %  en septembre 2011 et sur un an, l'inflation en France se rapproche des sommets atteints en octobre 2008.

Selon les dernières études de l'institut national de la statistique (INSEE) publiées ce mercredi, en septembre 2011, l'IPC aurait ainsi diminué de 0,1 % par rapport au mois précédent. Corrigé des variations saisonnières (CVS), l'IPC augmente de 0,1 %. Sur un an, l'IPC est en hausse de 2,2 %,  et de 2,3 % CVS.

"La diminution de l'IPC du mois de septembre provient essentiellement de la baisse saisonnière des prix des services, à la fin de la période estivale, baisse non totalement compensée par la hausse saisonnière des prix des produits manufacturés, liée à la fin des soldes d'été, et par celle des prix de l'énergie. Par ailleurs, en raison de la hausse saisonnière des prix des produits frais, les prix des produits alimentaires croissent" explique ainsi l'INSEE.

Dans le détail, l'Institut constate une hausse de l'IPC dans le secteur alimentaire (+ 0,2 % sur un mois, et + 3,1 % sur un an), "essentiellement imputable à l'accroissement saisonnier des prix des produits frais".

L'IPC des produits manufacturés est également à la hausse en septembre, avec +1,1 % enregistré sur un mois et +0,1 % sur un an. Une hausse en somme "normale" selon l'INSEE en vertu des fluctuations saisonnières comme la "fin des soldes d'été " ou encore la "fin de promotions sur les automobiles neuves".

Sur un mois, l'IPC des services évolue là encore normalement (-1,1 %) , l'INSEE invoquant des "reculs saisonniers liés à la fin des vacances d'été , [qui] l'emportent sur les augmentations tarifaires de rentrée". Sur un an, l'institut fait état d'une hausse de 1,5 % des prix des services.

La plus forte hausse annuelle concerne le secteur énergétique avec un indice qui grimpe de  +12,1 % (+0,7 % sur un mois).

Hors tabac, l'évolution de l'IPC global est similaire (-0,1 % sur un mois et +2,2 % sur un an). Sur un mois les prix du tabac n'ont pas bougé, tandis que sur un an, l'IPC a gagné 5,7 %.

Article publié le jeudi 13 octobre 2011 à 16:10 - © Credixis 2018

Articles liés

Inflation : des inquiétudes malgré un léger ralentissement en mai

Selon l'INSEE, l'inflation se serait quasi stabilisé au mois de mai, en raison notamment d'une diminution des prix de l'énergie. Prudents, les spécialistes restent sur la défensive, s'attendant une accélération de l'inflation dans les prochains mois. Lire l'article

France : l'inflation repart à la hausse en février

Après une légère baisse au mois de janvier, l'indice des prix à la consommation (IPC) aurait augmenté de 0,5 % au mois de février selon l'Insee. Une hausse due essentiellement au secteur de l'énergie et des services. Lire l'article

Consommation : le moral des français reste faible

D'après les données de l'Insee, les ménages français restent pessimistes quant à l'évolution de leur pouvoir d'achat, et du marché de l'emploi. Face au spectre de l'inflation et du chômage, les français consomment avec modération. Lire l'article