> > Immobilier : les ventes reculent, pas les prix

Immobilier : les ventes reculent, pas les prix

Défiant toutes les attentes, le marché immobilier reste tendu en 2012, avec des volumes de vente toujours plus bas et une baisse des prix beaucoup plus modérée que ce qui était attendu.

Immobilier : les ventes reculent, pas les prix

Un recul général des ventes

Représentant près de la moitié des agences immobilières en France, le groupe Century 21 et la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) dressent un constat assez négatif du marché immobilier français pour le premier semestre 2012.

Selon la Fnaim, l'activité des agences immobilières a reculé de 15 % entre les deux premiers trimestres de cette année, alors que d'ordinaire, le printemps est une période assez faste pour les agences.

De son côté, Century 21 annonce une baisse de 17,1 % des ventes enregistrée au premier semestre 2012 par rapport au premier semestre de 2011. En un an, le portefeuille du groupe a augmenté de plus de 55 % avec désormais 70 000 biens à vendre en stock contre 45 000 en 2011.

Pas de chute de prix en 2012

Alors qu'une véritable chute des prix était attendue sur l'ensemble du territoire, le bilan des deux groupes ne témoigne que d'une faible baisse, très disparate selon les régions.

Pour l'actuel président de la Fnaim, René Pallincourt, « tout recul des prix supérieur à 5 % peut même être définitivement écarté ». « Le mouvement de stabilisation des prix est désormais bien enclenché », précise également le groupe.

Selon Century 21, « les prix ne sont en retrait que de 0,4 % entre le premier semestre 2012 et le second de 2011, ce qui semble indiquer que le plus fort de la baisse est déjà derrière nous ».

De son côté Laurent Vimont, le président de Century 21 estime que « comme les stocks se reforment, les prix resteront sous pression à la baisse. Mais quand les prix auront un peu baissé et que les acquéreurs se porteront à nouveau sur ces biens, cela soutiendra au contraire les prix ».

Sur un an, 5 régions présentent même des prix en hausse : l'Alsace, l'Aquitaine, la Champagne-Ardenne, les Midi-Pyrénées, et le Rhône-Alpes.

En Alsace où les tarifs ont augmenté de 0,32 % sur six mois et de + 7,88 % sur un an, le prix moyen au m2 atteint désormais 1902 euros pour un prix moyen d'acquisition de 146 251 euros.

Article publié le mercredi 04 juillet 2012 à 12:07 - © Credixis 2017

Articles liés

Les plans de rigueur feront baisser les prix de l'immobilier en 2012

Les plans de rigueur feront baisser les prix de l'immobilier en 2012 Ce qui pourrait apparaître en premier lieu comme une bonne nouvelle n'en est pas vraiment une. Fortement touché par des réformes d'austérité, le marché immobilier devrait voir ses prix descendre en 2012....ainsi que le nombre de ventes et demandes. Lire l'article

Immobilier : les prix, encore à la hausse, devraient se stabiliser

Alors que pap.fr annonce une nouvelle hausse des prix des logements (appartements et maisons) au mois de mars, seloger.com annonce une stabilisation qui devrait durer jusqu'à la fin de l'année. Lire l'article

Prix de l'immobilier : une envolée toute relative

S'il existe bel et bien une recrudescence des tarifs en matière d'habitation, celle-ci est à modérer selon les zones géographiques. C'est à Paris et à Lyon que l'on trouve les logements les plus chers. Lire l'article