> > Immobilier : les jeunes plus difficilement propriétaires

Immobilier : les jeunes plus difficilement propriétaires

Selon un sondage Ipsos, d'une manière générale, l'accession à la propriété s'avère de plus en plus difficile. Pour les jeunes cette double difficulté définie par les prix élevés du marché et une difficile accession au crédit est particulièrement marquée.

Immobilier : les jeunes plus difficilement propriétaires

L'accession à la propriété limitée pour tous

Dans une enquête publié cette semaine pour les agences immobilières Orpi, l'Institut Ipsos dresse un bilan assez sombre du marché immobilier, tout particulièrement au sujet de l'accession à la propriété.

Ainsi d'une manière générale toutes catégories d'âge confondues, à la ville comme à la campagne, il est de plus en plus de devenir propriétaire, de par des conditions financières particulièrement difficiles, plombées par un marché encore trop cher et des moyens de financements de moins en moins accessibles.

Selon l'étude : "65% des Français estiment qu'il est difficile de trouver un logement en France pour les gens comme eux".

Si l'accession est aussi difficile au sens des sondés, c'est qu'au delà de la difficulté de trouver un logement correspondant à ses besoins et ses attentes à un prix soutenable, la recherche de moyens de financement (crédits immobiliers , aides personnelles ou nationales ,...)  s'avère également de plus en plus compliquée

.Ainsi," 64% des primo-accédants ont rencontré des difficultés pour trouver un logement correspondant à leurs attentes", tandis que 57 % rapportent avoir "eu du mal à trouver un financement correspondant à leur besoin". D'après l'Ipsos, "les difficultés d'accès au crédit sont le deuxième frein à l'accession à la propriété (52% de citations, +7 par rapport à mars)".

Une accession difficile pour 71 % des 18-29 ans

Chez les jeunes, les difficultés pré-cités s'avèrent encore plus importantes. Ne bénéficiant pas des fonds d'épargne de leurs ainés et parfois "boudés" par les organismes de crédits, les 18-29 ans sont ainsi  71 %  à estimer "qu'il est difficile de trouver un logement en France pour les gens comme eux".

Une indépendance bien difficile à gagner , d'autant plus que le "coup de pouce" des seniors ou de leur parents se raréfie. D'après le sondage Ipsos :

  • 44% des 50 ans et plus qui ont des enfants en âge de vivre seuls les ont déjà soutenus financièrement pour louer un logement, une proportion qui passe à 19% pour une aide financière à l'achat.
  • 16% des 18-30 ans disent bénéficier de l'aide d'un parent ou d'un proche pour se loger.

Les solutions intermédiaires comme la "colocation intergénérationelle" sont elles aussi écartées, mais par les jeunes cette fois. "Pour avoir un logement en adéquation avec leurs attentes, 87% des 18-30 ans refusent de le partager avec une personne âgée" précise l'étude.

Article publié le jeudi 10 novembre 2011 à 14:11 - © Credixis 2017

Articles liés

Une surtaxe pour les micro-logements trop chers

Jeudi dernier, le secrétaire d'État au logement, Benoist Apparu, a déclaré vouloir taxer les propriétaires proposant à la location des logements de moins de 13 m² à des prix exorbitants. Cette surtaxe pourrait ainsi être intégré dans la loi de finances 2012. Lire l'article

Immobilier: les logements anciens de plus en plus en chers

Selon les données provisoires corrigées des variations saisonnières (CVS) de l'Insee et des notaires de France, les prix des logements anciens ont augmenté de 2,5 % au troisième trimestre. Sur un an, la hausse des prix est enregistré à + 8,6%. Lire l'article

Crédit immobilier : taux stables en novembre 2010 ?

Les taux de crédits immobiliers sont au plus bas. Enregistrés en moyenne à 3,26% début novembre, l'Observatoire Crédit Logement/CSA (organisme de caution de crédits immobiliers) prévoit une stabilité jusqu'au printemps prochain. Lire l'article