> > Immobilier : le secteur du neuf se rétracte au 1er trimestre 2012

Immobilier : le secteur du neuf se rétracte au 1er trimestre 2012

Dans la dernière enquête trimestrielle de l'INSEE, les promoteurs immobiliers annoncent une nouvelle baisse de la demande de logements neufs en France. Le ministère du Logement annonce une nette diminution du nombre de mises en chantier.

Immobilier : le secteur du neuf se rétracte au 1er trimestre 2012

Une demande en baisse ; des stocks d'invendus en hausse

Premiers témoins de la bonne santé du secteur, les promoteurs immobiliers annoncent une nouvelle dégradation du secteur des logements neufs au premier trimestre 2012.

D'après la dernière « enquête trimestrielle de conjoncture dans la promotion immobilière"de l'institut national de la statistique (INSEE), ils sont en effet plus nombreux à constater, pour le premier trimestre 2012, une diminution des demandes logements neufs ainsi qu'une « augmentation de leur stock de logements invendus ce trimestre ».

« Selon les promoteurs, les prix moyens des logements neufs mis en vente diminueraient ; le solde correspondant se situe en dessous de sa moyenne de longue période », ajoute l'INSEE.

Les mises en chantier chutent de 12,9 % sur le premier trimestre

Du côté du ministère du Logement, les chiffres ne sont pas plus optimistes.

Dans son dernier rapport, le ministère note ainsi une baisse de 12,9 % des mises en chantier de logements neufs, pour le premier trimestre 2012 par rapport au 1er trimestre 2011, avec 83 207 constructions commencées.

Sur 12 mois (avril 2011 à mars 2012), 366 220 constructions neuves ont été commencées, ce qui constitue une hausse de 9,9 % par rapport à la même période l'année précédente (avril 2010 à mars 2011).

Concernant le nombre de permis de construire délivrés, les constructions neuves sont là encore dans le négatif avec 107 378 constructions autorisées sur les trois premiers mois de l'année. Par rapport au 1er trimestre 2011, cela représente une baisse de 0,6 %.

Sur 12 mois (avril 2011 à mars 2012), 465 271 constructions neuves ont été autorisées, ce qui constitue une hausse de 13,1 % par rapport à la même période l'année précédente (avril 2010 à mars 2011).

Une tendance étendue toute l'année

Pour les spécialistes, cette situation devrait perdurer, voire s'aggraver tout au long de l'année. Ces derniers invoquent notamment les différentes réformes fiscales et modifications voire la suppression des dispositifs exonérant comme le dispositif Scellier.

« Les moyens de financement consacrés aux achats de logements neufs devraient continuer de baisser dans les mois à venir », ajoute l'INSEE.

En d'autres termes, avec des moyens financements ou des avantages plus en plus faibles, sauf coup de pouce, les promoteurs comme les particuliers ne devraient pas plus s'investir sur le marché du neuf cette année.

Article publié le mercredi 25 avril 2012 à 15:04 - © Credixis 2017

Articles liés

En 2013, tous les logements neufs devront être certifiés BBC

En 2013, tous les logements neufs devront être certifiés BBC Interviewé par l'association des journalistes de la construction (AJC) en fin de semaine dernière, le secrétaire d'État au logement, Benoist Apparu, est revenu sur les objectifs du gouvernement en termes de politique du logement en France. Lire l'article

Logements neufs : l'offre continue d'augmenter mais décélère

Après une belle hausse enregistrée en avril, le nombre de mises en chantier et de permis de construire délivrés a continué d'augmenter en mai. Malgré un très net ralentissement ce mois de mai, les spécialistes se veulent confiant pour l'ensemble de l'année 2011. Lire l'article

Logement neuf : hausse des constructions mais baisse des demandes

Mauvaise période pour les promoteurs, malgré une légère hausse des demandes de logement à but locatif, l'investissement dans les logements neufs a fortement chuté au mois d'avril. En parallèle, le nombre de mises en chantier a augmenté au 1er trimestre. Lire l'article