> > Immobilier : le réseau Orpi dénonce une irréalité du marché

Immobilier : le réseau Orpi dénonce une irréalité du marché

Dans un communiqué daté du 18 septembre 2012, le réseau immobilier Orpi, note un décalage de plus en plus grand entre l'offre et la demande et un marché décalé de la réalité. Son président appelle à la mise en place urgente d'un Grenelle du logement.

Immobilier : le réseau Orpi dénonce une irréalité du marché

Des offres trop inadaptées aux demandes

Dans son baromètre de l'offre et de la demande immobilière, le réseau Orpi, disposant de près de 1200 agences réparties sur le territoire, note de grandes divergences entre les conditions générales propres aux offres actuelles et la demande réelle.

Les différences aussi bien sur les prix proposés que sur les produits. Ainsi la majorité des offres concernerait des grandes maisons et de petits appartements, or, selon Orpi, « les acheteurs, tout particulièrement les primo-accédants, recherchent des surfaces de taille moyenne ».

Concernant les prix de vente de base, c'est-à-dire ceux souhaités par les vendeurs, de grandes disparités sont également observées vis-à-vis des prix « vendus au réel ».

Ici, le réseau plaide pour une mauvaise perception des vendeurs. Une vision « éloignée de la réalité et déformée par leur désir de vendre au prix le plus élevé ».

Une réunion urgente des différents acteurs du secteur et de l'État est requise

Intervenant sur BMF Business, Bernard Cadeau, le président d'ORPI » a émis le souhait d'une réunion urgente des différents acteurs du secteur. Pour M ; cadeau, le marché immobilier français actuel est « à un point de rupture ».

Dans les faits, le président d'Orpi dénonce un manque de communication au sein du monde immobilier, mais également des activités et institutions liées telles que les banques ou les pouvoirs publics, pour pouvoir apporter la « stabilité » et la « continuité » nécessaire à ce domaine d'activité.

« On est dans cet espèce d'effet d'annonce, un coup dans un sens, un coup dans l'autre, ça fini par donner le tournis, on n'a plus beaucoup de repères », a-t-il déclaré, appelant à la mise en place d'une « politique globale du logement [...] un Grenelle du logement, impérativement ».

Article publié le mercredi 19 septembre 2012 à 18:09 - © Credixis 2017

Articles liés

Prix de l'immobilier : une envolée toute relative

S'il existe bel et bien une recrudescence des tarifs en matière d'habitation, celle-ci est à modérer selon les zones géographiques. C'est à Paris et à Lyon que l'on trouve les logements les plus chers. Lire l'article

Les prix de l'immobilier de nouveau orientés à la hausse

Même si la crise inquiète toujours, la confiance revient dans l'immobilier comme l'attestent les mesures du dernier baromètre du groupe de Particulier à Particulier PAP, le site seloger.com et les réseaux d'agences Laforêt et Fnaim. Lire l'article

Prix de l'immobilier : l'ancien accuse une baisse record en 2009

La flambée des prix de l'immobilier du début des années 2000 n'est plus qu'un lointain souvenir. Selon les chiffres publiés par les notaires, 2009 restera l'année d'une baisse record des prix et des volumes de transactions. Lire l'article