> > Immobilier : le marché de l'hyperluxe au-delà de la crise

Immobilier : le marché de l'hyperluxe au-delà de la crise

Ce vendredi 02 mars, Le Crédit Foncier Immobilier a publié une enquête sur le marché de l'hyperluxe immobilier. Représentant en 2011, 0,3 % des parts de marchés des appartements parisiens, le secteur se porte de mieux en mieux.

Immobilier : le marché de l'hyperluxe au-delà de la crise

L'hyperluxe : un marché particulier

Destinée à une clientèle restreinte, les biens immobiliers relevant de l'hyperluxe au sens du Crédit Foncier Immobilier (CFI) n'ont pas ou peu été impactés par la crise selon CFI.

S'il n'y a pas de définition concrète du secteur, CFI, distingue néanmoins trois grades ou étages dans les secteurs "haut de gamme". il y a ainsi :

  • le marché dit "haut de gamme" correspondant à des ventes supérieurs à 11 000 euros le m² et un budget compris entre 2,5 et 5 millions d'euros ;
  • le marché très haut de gamme, avec un prix par surface supérieur au haut de gamme et pour un budget compris entre 5 et 8 millions d'euros ;
  • le marché de l'hyperluxe avec des ventes supérieurs à 20 000 euros le m² pour un budget supérieur à 8 millions d'euros.

Une évolution positive en dépit de la crise

Selon l'étude du CFI, les parts de marché de ces trois catégories ont plus que doublé en un an. En 2010, le haut de gamme représentait ainsi     au moins 4 % du nombre total de ventes de gré à gré d'appartements à Paris contre 0,1 % pour l'immobilier de luxe.

En 2011, ces parts ont évolué respectivement à plus de 10 % et à 0,3 %.

Faisant état d'une offre "importante, mais hétérogène" et d'un "produit très qualitatif à un prix -justifié-", CFI s'attend pour 2012 à une stabilité du marché de l'hyperluxe en France et ce, dans les trois zones géographiques préférentielles à savoir : la Côte d'Azur, les stations alpines et l'ensemble Paris Neuilly.

Avec une clientèle plus "sensible aux aléas", le marché du haut de gamme devrait pour sa part subir un net ralentissement.

Article publié le lundi 05 mars 2012 à 17:03 - © Credixis 2017

Articles liés

Les banques ajoutent de nouveaux taux fixes de crédit

À en croire les informations de la société de courtage Cafpi (spécialisée dans l'immobilier), les taux fixes à moins de 3,50 % sur 20 ans figurent désormais dans les grilles tarifaires des banques. Lire l'article

Marché de l'immobilier : le moment d'acheter ?

Selon une étude récente du courtier en ligne empruntis.com, les taux fixes actuels n'ont jamais été aussi proches du record de 2005. Lire l'article

Les prix de l'immobilier de nouveau orientés à la hausse

Même si la crise inquiète toujours, la confiance revient dans l'immobilier comme l'attestent les mesures du dernier baromètre du groupe de Particulier à Particulier PAP, le site seloger.com et les réseaux d'agences Laforêt et Fnaim. Lire l'article