> > Immobilier : la France attire toujours les investisseurs étrangers

Immobilier : la France attire toujours les investisseurs étrangers

D'après le cabinet d'audit Ernst & Young, un grand nombre d'investisseurs internationaux restent très attirés par le marché immobilier français. Pour une majorité, la crise européenne risque cependant d'impacter fortement le secteur.

Immobilier : la France attire toujours les investisseurs étrangers

Une enquête européenne

Cabinet international très reconnu dans le monde économique, Ernst & Young, a publié ces derniers jours son premier baromètre de l'investissement en France.

Au total 543 investisseurs ont été interrogés dans 12 pays européens : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Russie, la Suède et la Suisse.

Un marché français plutôt attractif

Dans l'enquête, seuls trois pays se détachent positivement : l'Allemagne, la France et le Luxembourg. Dans les faits, ces 3 pays sont les seuls pour lesquels une majorité d'investisseurs actifs intervenant sur le marché européen s'attendent à des volumes de transactions plus importants en 2012 qu'en 2011.

D'après Ernst & Young, 69 % des professionnels interrogés considèrent « la France comme un pays présentant une attractivité forte ou très forte par rapport aux autres pays". par ailleurs 77 % de ces acteurs estiment qu'en 2012 la France restera un pays attractif ou très attractif pour les investissements dans l'immobilier.

Dans le détail, ce serait principalement, l'immobilier de bureaux et l'immobilier commercial, avec respectivement 57 % et 46 % des réponses " qui devrait séduire les investisseurs cette année, notamment dans les viles de Paris et de Lyon.

Un marché très affecté par la crise

Interrogés sur l'ensemble de la zone euro les investisseurs internationaux s'attendent à 78 % à une réduction de l'activité du secteur en raison principalement de la crise économique actuelle.

En parallèle, 69 % lient une nouvelle augmentation des prix à une réorientation des investissements vers le marché immobilier. Aussi, 79 % prévoient une augmentation des projets immobiliers en 2012.

Concernant les profils vendeurs-acheteurs les plus actifs en 2012, l'enquête fait ressortir les banques et les sociétés immobilières/SCPI comme principaux acteurs en première catégorie, et, les compagnies d'assurance et sociétés immobilières spécialisées dans le secteur résidentiel comme principaux acheteurs.

Article publié le vendredi 13 janvier 2012 à 15:01 - © Credixis 2017

Articles liés

Les plans de rigueur feront baisser les prix de l'immobilier en 2012

Les plans de rigueur feront baisser les prix de l'immobilier en 2012 Ce qui pourrait apparaître en premier lieu comme une bonne nouvelle n'en est pas vraiment une. Fortement touché par des réformes d'austérité, le marché immobilier devrait voir ses prix descendre en 2012....ainsi que le nombre de ventes et demandes. Lire l'article

Logement neuf : hausse des constructions mais baisse des demandes

Mauvaise période pour les promoteurs, malgré une légère hausse des demandes de logement à but locatif, l'investissement dans les logements neufs a fortement chuté au mois d'avril. En parallèle, le nombre de mises en chantier a augmenté au 1er trimestre. Lire l'article

Les ménages français plus riches grâce à l'immobilier ?

D'après les Cahiers de l'Épargne, les ménages français seraient plus riches en 2010. Cette hausse serait intimement liée à la hausse de l'immobilier. En effet, 58 % des français seraient propriétaires en 2010. Lire l'article