> > Immobilier : l'indice de référence des loyers en hausse de 1,45 %

Immobilier : l'indice de référence des loyers en hausse de 1,45 %

D'après une étude de l'Insee, publiée ce vendredi, au quatrième trimestre, l'indice de référence des loyers (IRL) aurait augmenté de 0,45 % par rapport au trimestre précédent, soit une hausse de 1,45 % sur un an.

Un indice en hausse depuis le début de l'année

Calculé en fonction des taux d'inflation, cet indice est en hausse continu depuis le 1er trimestre 2010. Augmentant de 1,45 % par rapport au 4ème trimestre 2009, il a ainsi  atteint une valeur de 119,17.

Un indice témoin de la crise

L'IRL est le reflet des fluctuations économiques actuelles. Alors qu'il avait enregistré ses plus fortes hausses au point fort de la crise au troisième trimestre 2008 (+ 2,95 %), et au premier trimestre 2009 (+ 2,24 %). Il a ensuite nettement ralenti, jusqu'à diminuer au 4ème trimestre 2009 (- 0,06 %). Il est ensuite reparti à la hausse :

  • + 0,09 % au 1er trimestre 2010
  • + 0,57 % au 2nd trimestre 2010
  • + 1,10 % au 3ème trimestre 2010
  • + 1,45 % au 4ème trimestre 2010

 

Quelles conséquences pour les locataires ?

Une hausse de l'IRL, n'induit pas une augmentation systématique des loyers. Attention toutefois, s'il n'est pas obligé d'appliquer l'augmentation, le propriétaire peut demander, rétroactivement, cette augmentation des loyers dans un délai de 5 ans. Cette réévaluation est possible soit à la date anniversaire du contrat, soit à une date choisie avec le locataire.

Quelle formule pour la revalorisation du loyer?

Il suffit de prendre en comptes deux indices : l'IRL du trimestre en cours et l'IRL du même trimestre de l'année précédente. Ainsi pour un bail contracté en décembre 2010 et pour un loyer, à la base, de 600 € euros par mois, la réévaluation possible sera de : 600 x IRL en cours (119,17)/ IRL de l'année précédente (117,47) =  608 €.  Ainsi l'augmentation du loyer ne peut être supérieure à la hausse de l'IRL.

Article publié le vendredi 14 janvier 2011 à 13:01 - © Credixis 2019

Articles liés

Les prix de l'immobilier en hausse à cause du PTZ Plus ?

L'application du futur PTZ Plus fait grincer des dents. Certains professionnels, à l'image d'Henry Buzy-Cazaux, prévoient déjà un éventuel effet pervers du dispositif... Lire l'article

Prix de l'immobilier : une envolée toute relative

S'il existe bel et bien une recrudescence des tarifs en matière d'habitation, celle-ci est à modérer selon les zones géographiques. C'est à Paris et à Lyon que l'on trouve les logements les plus chers. Lire l'article

Les prix de l'immobilier de nouveau orientés à la hausse

Même si la crise inquiète toujours, la confiance revient dans l'immobilier comme l'attestent les mesures du dernier baromètre du groupe de Particulier à Particulier PAP, le site seloger.com et les réseaux d'agences Laforêt et Fnaim. Lire l'article