> > Immobilier ancien : vers une baisse des prix à Paris ?

Immobilier ancien : vers une baisse des prix à Paris ?

En hausse de 22,5 % au deuxième trimestre, le prix des appartements parisiens ne cessent de détoner avec la tendance générale. Pour les notaires, les prix de l'immobilier ancien devraient néanmoins diminuer d'ici la fin de l'année.

Immobilier ancien : vers une baisse des prix à Paris ?

+22,5 % sur an à Paris, +3,8 % en province

La crise fait rage mais les pris du marché continuent de s'envoler à Paris selon la dernière étude réalisé conjointement par l'institut national de la statistique (INSEE) et la chambre des notaires de Paris et d'Ile-de-France.

D'après l'étude, sur l'ensemble de la France métropolitaine, les prix des logements anciens auraient grimpé de 7,7% sur un an deuxième au deuxième trimestre 2011, contre 8,9% au premier trimestre. Dans le détail , les tarifs affichés pour les appartements anciens ont grimpé une nouvelle fois de 10,4 % et ceux des maisons de 5,0 % sur les mois d'avril à juin 2011 par rapport à l'an dernier.

À Paris la hausse bas tous les records. Ainsi, les prix des appartements anciens de la Capital auraient grimpé de 22,5 % au deuxième trimestre et sur un an, soit la plus forte hausse enregistrée depuis une vingtaine d'année. Le prix moyen du mètre carré est ainsi évalué à près de 8150 euros. Pour ces mêmes produits les tarifs affichés en province auraient pour leur part grimpés de 3,8 %.

Concernant les maisons anciennes, les chiffres sont moins impressionnants mais néanmoins en hausse, avec, pour la même période, une augmentation des prix de 6,5 % en Ile-de-France et de 4,6 % en province.

Une baisse annoncée pour la fin de l'année

Selon l'INSEE, les volumes de transactions seraient également repartis à la hausse, se rapprochant de leur niveau d'avant-crise (2007). "Le nombre de transactions de logements est estimé à 806 000 sur les douze mois de juin 2010 à mai 2011, un niveau proche de celui de fin 2007. Par rapport aux douze mois précédents (juin 2009 à mai 2010), la hausse atteint 18,0 %" détaille ainsi l'institut.

Cette hausse des volume des transactions appairait comme une bonne nouvelle pour les notaires qui parlent ainsi  d'un "premier coup de frein salutaire du fait du niveau actuel des prix atteints à Paris et de l'accumulation des hausses de prix depuis quelques trimestres".

Pour la chambre des notaires, ces signes "salutaires", la conjoncture actuelle aussi bien française qu'européenne ainsi que les différentes mesures adoptées comme la modification des conditions d'exonération sur les taxes des plus values immobilières, " sont autant de facteurs qui laissent à penser qu'il y aura une diminution des prix vers les mois de novembre et décembre".

Article publié le lundi 12 septembre 2011 à 12:09 - © Credixis 2017

Articles liés

L'Immobilier parisien bientôt plus abordable ?

L'Immobilier parisien bientôt plus abordable ? Déjà soulevée le mois dernier, la question d'une baisse des prix à Paris dans l'immobilier ancien semble de plus en plus se préciser à Paris. Pour les Notaires de France, une telle diminution est à prévoir dans les mois qui viennent. Lire l'article

Prix de l'immobilier : Paris flambe !

Selon un récent communiqué publié par la Chambre des Notaires de Paris, les prix de l'immobilier dans la capitale atteignent des sommets. Entre surévaluation des vendeurs et rareté de l'offre, les acquéreurs potentiels déchantent ! Lire l'article

Création d'un Prêt Alerte Canicule par le Crédit Municipal de Paris

Spécialisé dans le crédit responsable et la restructuration de crédit, le CMP Banque vient d'instaurer le P.A.C. afin d'assister les personnes les plus fragiles en cas de fortes chaleurs. Lire l'article