> > France : la croissance estimée à 1,7 % pour 2011

France : la croissance estimée à 1,7 % pour 2011

Dans son point de conjoncture publié le 06 octobre, l'INSEE a revu sa prévision de croissance à la baisse pour 2011, la faisant passer de +2,1 % à +1,7 %. Parallèlement Bercy a annoncé une nette diminution du déficit français en août par rapport à 2010.

France : la croissance estimée à 1,7 % pour 2011

Une conjoncture mondiale défavorable à la croissance française

D'après l'Institut national de la statistique (INSEE) la crise conjoncturel de cet été aura été trop forte pour maintenir les ambitions françaises de croissance en l'état.

Le constat de l'INSEE  est simple "au cours de l'été 2011, le climat conjoncturel s'est nettement détérioré dans l'ensemble des économies avancées".  La crise des dettes souveraines en Grèce comme en Italie ou au Portugal, engendrant et engendré par un affolement des marchés boursier aura donc eu raison de bon nombre d'ambitions nationales, en France, en Europe et dans le monde.

Pourtant et malgré les hausse annoncées des taux de chômage au quatrième trimestre (9,2 % de la population active ) ainsi que le pic d'inflation prévu pour octobre (+2,5%) , cette conjoncture ne devrait pas trop compromettre les dernières prévisions françaises.

Dans son projet de budget 2012 présenté le 28 septembre dernier, le gouvernement français s'était fixé pour objectif une croissance à 1,75% pour l'année 2011.

20 Mrds d'euros de déficit en moins sur un an

D'après le ministère du budget, les déficits enregistré par l'État au mois d'août 2011 seraient de 20 milliards d'euros inférieurs à ceux enregistrés en 2010. Un déficit 2011 pourtant "plombé" de quelques 10,3 milliards d'euros supplémentaires liés exclusivement au plan d'aide grec.

Dans le détail, les recettes nettes de l'État ont augmenté en un an, passant de 169,5 milliards en août 2010 à 172 milliards d'euros en août 2011. Tandis que les dépenses ont reculé, passant ainsi de 270,1 milliards à 243 milliards d'euros sur les mêmes périodes.

Par rapport au mois dernier, les exportations et importations ont elles toutes deux augmentées, de respectivement +2,155 milliards d'euros et +0,759 milliards d'euros. Selon les services des douanes :"la réduction du déficit est entièrement imputable au secteur des transports".

De janvier à août 2011 le solde cumulé de la balance commerciale est ainsi enregistré à -48,560 milliards d'euros, contre -33,184 milliards d'euros de janvier à août 2010.

Ainsi,"hors charge de la dette, la progression de la dépense à fin août est globalement conforme à la prévision de la loi de finance" constate le ministère. Le déficit public au 31 août 2011 est donc estimé à 102,8 milliards d'euros, contre 122,1 milliards d'euros en août 2010.

Article publié le vendredi 07 octobre 2011 à 12:10 - © Credixis 2017

Articles liés

La consommation des ménages en baisse pour le 3ème mois consécutif

D'après les dernière donnée de l'INSEE publiées ce jeudi, la consommation des ménages en baisse pour le troisième mois consécutif (-0,8 % en mai), pourrait bien devenir un frein à la croissance française. Lire l'article

L'Insee prévoit une croissance à 2,1 % d'ici la fin de l'année

Dans ses dernières prévisions publiées ce jeudi, l'Insee se positionne sur une croissance de l'ordre de 2,1% pour la fin de l'année 2011 soit légèrement plus que le gouvernement. Selon l'étude, le deuxième trimestre devrait pourtant être très peu productif. Lire l'article

France : hausse de la consommation de 2,8 % en novembre

D'après les données de l'Insee publiées jeudi, la consommation des ménages en produits facturés a augmenté de 2,8 % en novembre. Au mois d'octobre, elle avait diminué de 0,6 %. Pour le gouvernement, il s'agit d'un niveau "historiquement élevé". Lire l'article