> > Europe : le taux d'épargne des ménages en hausse fin 2011

Europe : le taux d'épargne des ménages en hausse fin 2011

D'après les dernières données d'Eurostat, au quatrième trimestre 2011, le taux d'investissement des ménages européens est resté assez faible. Si le taux d'épargne de ces ménages est en hausse, leur revenu disponible réel pointe à la baisse.

Europe : le taux d'épargne des ménages en hausse fin 2011

Un taux d'investissement à 9,2 % en zone euro

Dépendant directement de la Commission européenne, la direction générale européenne chargée de l'information statistique a publié ce lundi 30 avril 2012, les différents taux d'investissement et d'épargne des ménages européens au quatrième trimestre 2011.

Selon Eurostat, le taux d'investissement des ménages est ainsi resté relativement faible pour les trois derniers mois de l'année 2011.

En zone euro, ce taux d'investissement brut s'affiche donc à 9,2 % soit seulement 0,1 point de plus qu'au trimestre précédent. En Union Européenne (UE), il atteint seulement 8,4 % tout comme au troisième trimestre 2011.

« L'investissement des ménages consiste principalement en l'achat et la rénovation de logements » précise Eurostat.

Un taux d'épargne en hausse

Tout comme en France, le taux d'épargne des ménages européens continue d'augmenter.

Pour le quatrième trimestre 2011, ce taux d'épargne brut est ainsi enregistré à 11,8 % en UE. Il était de 11,2 % au trimestre précédent. En zone euro, il atteint 13,7 % pour la période octobre-décembre 2011 (13,5 % au troisième trimestre).

À titre de comparaison, en France, le taux d'épargne des ménages atteignait 16,8 points fin 2011, selon le bilan de l'institut national de la statistique (INSEE).

Un revenu disponible réel en baisse en zone euro

Sur les dépenses de consommation finale réelle et les revenus disponibles réels, Eurostat se montre moins positive, indiquant des évolutions négatives respectives de -0,7 % et de -0,4 %.

« Le revenu disponible réel des ménages a diminué, car le revenu nominal a progressé plus lentement (+0,3 %) que les prix à la consommation (+0,7 %) », précise l'organisme.

Annonçant un « revenu disponible nominal des ménages » en hausse de 0,3 %, toujours en zone euro, Eurostat invoque plusieurs facteurs :

  • des « contributions positives des prestations sociales (+0,2 point de pourcentage) » ;
  • une hausse de « la rémunération des salariés, de l'excédent brut d'exploitation/revenu mixte, et des revenus nets de la propriété (+0,1 pp chacun) » ;
  • le tout étant minoré par un « impact négatif » des impôts et des cotisations sociales (-0,2 pp).

Article publié le mercredi 02 mai 2012 à 11:05 - © Credixis 2017

Articles liés

Le commerce extérieur européen en déficit de 29,8 milliards d'euros

Les chiffres publiés par l'office européen des statistiques (Eurostat) pour le mois de janvier 2011 sont sans appels. En un an, le déficit commercial engrangé par les 27 pays de l'Union Européenne (UE) s'est creusé de 7,1 milliards d'euros . Lire l'article

Zone euro : une semaine de réunion contre la crise

La semaine s'annonce chargée pour les ministres des finances et les dirigeants européens. Ces derniers, réunis vendredi à Bruxelles ont d'ores et déjà adopté plusieurs modifications quant à la politique monétaire européenne. D'autres réunions sont prévues aujourd'hui et demain. Lire l'article

Les taux d'épargne français toujours à la baisse en janvier 2011

D'après le tableau de bord trimestriel de l'épargne en Europe de l'OEE, "les taux d'épargne des ménages sont orientés à la baisse dans la zone euro depuis le troisième trimestre 2010". En France, les taux d'épargne ont chuté de 3 % en un an. Lire l'article