> > Europe : la Grèce plus en crise que jamais

Europe : la Grèce plus en crise que jamais

En conditionnant le versement d'une aide européenne à de nouvelles mesures d'austérité de la part de l'État grecque, les ministres des finances de la zone Euro ont fait trembler les marchés ce dimanche.

Un risque énorme

Revenant sur la décision adoptée par l'Eurogroupe ce dimanche, le ministre des finances Belge Didier Reynders tire sur la sonnette d'alarme. Interrogé par le quotidien la Tribune, le belge a affirme  que "si la Grèce était le premier à faire défaut, les regards se tourneraient ensuite vers d'autres pays comme l'Irlande, le Portugal, l'Espagne, l'Italie, peut être la Belgique mais aussi la France".

Désormais le sort des marchés européens est dans les mains du peuple grecque. Pour mémoire, en mai 2010, les ministres européens et le Fonds monétaire international (FMI) avaient validé la délivrance d'un prêt de 110 milliards d'euros, versé en plusieurs tranches. Pour chaque versement, la situation et garanties apportés par la Grèce devait être vérifié au préalable.  Le prochain versement, le cinquième, d'une valeur de 12 milliards d'euros, devait ainsi être versé cet été.

Face au contexte actuelle, les autorités européenne, réunis en urgence ce week-end ont donc décidé de soumettre à de nouvelles conditions le prochain versement. Jugeant la situation grecque encore trop incertaine, l'aide internationale pourrait ainsi se limiter à 6 milliards d'euros, le reste étant conditionné à une réaction vive du côté grecque.

La réponse du parlement grec le 28 juin

Le plan budgétaire pluriannuel 2012-2015 prévoyant de nouvelles mesures de rigueur sera  soumis au vote du parlement grec le mardi 28 juin. Seul un vote positif permettrait de débloquer la situation.  Sur le point d'imploser, la Grèce est plus que jamais sur la corde raide.

En cas de validation par le parlement, suivant les plans de rigueur adopté, une nouvelle aide à hauteur de 100 milliards d'euros pourrait être octroyé à la Grèce par ses partenaires européens.

Article publié le lundi 20 juin 2011 à 18:06 - © Credixis 2018

Articles liés

Les gouvernements européens responsables d'une sortie de crise

Les gouvernements de la zone euro sont plus que jamais sur le qui-vive. Les États-Unis comme la BCE les tiennent pour responsables en cas d'échec de réduction de la crise grecque. Un sommet extraordinaire est prévu ce jeudi à Bruxelles. Lire l'article

Europe : le Portugal et la Grèce tombent dans l'austérité

Portugal, Grèce , même combat. Afin de pouvoir justifier de l'aide internationale, les deux États ont du adopter des plans de rigueur sans précédents. Tandis qu'à Athènes le peuple gronde, à Lisbonne le gouvernement se montre plus strict que prévu. Lire l'article

Crise : DSK pour une Europe plus souveraine

Dans une interview au quotidien le Parisien publiée ce lundi, le patron du FMI est revenu sur la crise économique. Écartant l'idée d'une crise monétaire, Dominique Strauss-Kahn appelle à une meilleure coordination des politiques économiques européennes. Lire l'article