> > Épargne : l'assurance-vie détenue par 62 % des français

Épargne : l'assurance-vie détenue par 62 % des français

Selon l'Insee, 24 millions de français détenaient un contrat d'assurance-vie en 2010. Mis à mal ces derniers mois par l'explosion du livret A, le produit représente essentiellement pour les ménages une réserve d'argent pour pallier aux imprévus.

Un produit phare

Malgré les mauvais chiffres dégagés ces derniers mois, l'assurance-vie reste un produit largement plébiscité par les ménages français . Selon une étude l'institut national de la statistique (INSEE) publiée ce jeudi, 62 % des ménages français possédaient un contrat d'assurance vie en 2010, contre 58,8 % en  2004 .

Dans le détail, les contrats d'assurance en cas de décès, en recul, étaient détenus par 39 % des français contre 41,5 % en 2004.

Concernant les contrats de capitalisation ou "contrats en cas de vie", l'INSEE enregistre une hausse de 6,5 points entre 2004 et 2010 avec respectivement 34,5% et 41 % de français en possédant.

Au total, les sommes collectées par l'ensemble de ces contrats s'élevaient à 1.317 milliards d'euros. Les livrets défiscalisés, comme les livrets A et livrets de développement durable (LDD), restent néanmoins le placement préféré des français, avec un taux de détention de 85 %.

Un placement sécuritaire

S'il continue de tenir une place importante dans le coeur des français, le contrat d'assurance-vie est est essentiellement détenu à des fins sécuritaires. Selon l'étude seuls 15 % des français détiendrait ce type de contrat pour son rendement. À l'inverse, ils sont 38 %  à choisir ce placement comme "réserve d'argent en cas d'imprévu".

Pour le groupe Generali, "les notions de sécurité, de stabilité et de placement de long terme, constituent aussi des facteurs importants de motivations de détention d'un contrat".

Un contrat en fin de vie ?

Si les résultats de l'enquête tempèrent les dernières évolutions. Les différentes prévisions quant à la collecte du produit sont plutôt pessimistes. Constatant une baisse de la collecte nette de près de 50 % entre mai 2010 et mai 2011, les professionnels se disent inquiets. la fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) s'attend même à "une baisse de chiffre d'affaires comprise entre - 2 % et - 6 % sur l'année".

Article publié le jeudi 21 juillet 2011 à 16:07 - © Credixis 2017

Articles liés

Consommation : augmentation des prix en juin, le livret A suivra en août

D'après les données de l'INSEE publiées ce mardi, les prix à la consommation ont à nouveau augmenté de 0,1% au mois de juin 2011. Cette hausse aura notamment pour effet le relèvement du taux de rémunération des livret A de 0,25 points au mois d'août. Lire l'article

Livret A : 6ème hausse consécutive des dépôts en mai.

Avec 720 millions d'euros supplémentaire collectés au mois de mai , les dépôts enregistrés au compte du Livret A augmentent pour le 6ème mois consécutif selon les dernières données de la CDC. Lire l'article

Les taux d'épargne français toujours à la baisse en janvier 2011

D'après le tableau de bord trimestriel de l'épargne en Europe de l'OEE, "les taux d'épargne des ménages sont orientés à la baisse dans la zone euro depuis le troisième trimestre 2010". En France, les taux d'épargne ont chuté de 3 % en un an. Lire l'article