> > Deux des plus grandes banques américaines redressent la barre

Deux des plus grandes banques américaines redressent la barre

Wells Fargo & Co. et U.S. Bancorp ont vu leurs derniers résultats trimestriels augmenter. Cerise sur le gâteau : la demande de crédit de la part des entreprises serait aussi en hausse.

C'est la première fois depuis la fin de l'année 2008 que U.S. Bancorp enregistre une envolée de l'ensemble de ses crédits commerciaux. De son côté, Wells Fargo a également constaté une progression de son activité. Plus particulièrement dans les prêts automobile et étudiant, ainsi que dans le crédit immobilier commercial.

Pas de suspension des saisies immobilières

Ce rétablissement représente un facteur déterminant pour le dynamisme des banques, qui ont continué de pâtir d'un début d'année 2010 très maussade, en dépit d'une diminution de leurs déficits sur créances douteuses. Leurs clients, encore traumatisés par la crise financière, avaient en effet préféré économiser plutôt qu'emprunter.

Si U.S. Bancorp reste sur ses gardes et privilégie la prudence pour l'avenir, Wells Fargo se félicite des 650 millions de dollars ré-engrangés sur ses provisions pour pertes sur crédit. Devant faire face à la peur des investisseurs (par rapport à une éventuelle remise en cause de leurs dossiers de saisies immobilières), les deux groupes ne prévoient pas de moratoire sur la question.

Un trimestre florissant

Par ailleurs, U.S. Bancorp, grâce à ses activités débloquant des commissions non négligeables, a bénéficié d'une hausse de 8 % de son PNB (Produit net bancaire) au troisième trimestre. Pendant ce temps, celui de Wells Fargo régressait de 7 %, une réglementation inédite sur les services bancaires l'interdisant de facturer certains services comme auparavant.

L'excédent trimestriel de U.S. Bancorp a augmenté de plus de 50 % (908 millions de dollars, ou 45 cents par action), contre 603 millions (30 cents par titre), il y a un an. Pour sa part, Wells Fargo a dégagé une plus-value de 3,34 milliards de dollars (3,24 milliards en 2009). Au nombre d'actions, le profit ressort à 60 cents (56 cents).

Article publié le mercredi 03 novembre 2010 à 11:11 - © Credixis 2019

Articles liés

Enquête sur les pratiques du secteur du crédit immobilier américain

Les investigations menées par les procureurs généraux US cherchent à déterminer si certaines banques n'auraient pas usé de documents douteux pour saisir des logements... Lire l'article

Quelques conseils avant de contracter un crédit professionnel

La formation et l'expérience professionnelle du créateur ou du repreneur d'entreprise ne sont pas les seuls critères sur lesquels se basent les banques pour accorder ce crédit spécifique. Lire l'article

L'offre de crédit repart à la hausse depuis l'automne

Selon les chiffres publiés tout début février par la Banque de France, les banques ont largement ouvert le robinet des crédits depuis l'automne en appliquant des critères d'octroi moins stricts. Une situation qui devrait perdurer jusqu'à fin mars au minimum. Lire l'article