> > Croissance : le FMI plus confiant pour la France

Croissance : le FMI plus confiant pour la France

Constatant une réelle progression dans la reprise économique française, le FMI a relevé ses prévisions de croissance à 2 % pour 2011 et 2012. L'organisme international appelle cependant à de nouvelles mesures.

Des efforts encourageants et encouragés

Dans son rapport annuel, la mission de surveillance bilatérale annuelle du Fonds monétaire international (FMI) en France affiche quelques satisfactions quant à la politique de réformes  budgétaires ainsi entreprises.

Encourageant cette politique, le FMI a revu ses prévisions de croissance française à la hausse, tablant sur une croissance positive  de 2 % pour 2011 et 2012 contre  respectivement  +1,6 % et +1,8 % auparavant.

Parmi les mesures et réformes "appréciées" par le FMI, le remaniement des retraites est présentée comme "une étape importante", de même que le projet de loi d'inscription de l'équilibre des fiances publiques à la Constitution.

Un rappel à la réalité

Malgré les réformes entrepris, le FMI tient, à l'image de la Commission européenne il y a quelques jours, à ramener les autorités françaises sur une pente plus "réaliste" ."Pour soutenir la reprise et retirer pleinement les bénéfices des réformes récentes et en cours, une consolidation budgétaire crédible devrait ancrer les politiques menées".

Les prévisions françaises actuelles avec une hausse prévue du produit intérieur brut  de 2,25% en 2012 et de 2,5% en 2013 et 2014, restent ainsi perçues comme trop ambitieuses, "supérieures à celles du consensus des économistes et du FMI". Pour le Fonds monétaire, "les prévisions de croissance et les autres paramètres clés sur lesquels sera bâti le budget de l'an prochain devraient être réalistes et ne pas sous-estimer les futurs besoins d'ajustement".

Les auteurs du rapport appellent ainsi à la création d'un organe français chargé des prévisions totalement indépendant du gouvernement, une "agence" qui pourrait alors renforcer "la crédibilité du processus budgétaire".

Souhaitant par ailleurs voir la France abattre ses "barrières structurelles", le FMI recommande une action plus important sur les sujets ô combien sensibles des hausse salariales et salaires minimums interprofessionnels de croissance (SMIC).

Article publié le jeudi 16 juin 2011 à 17:06 - © Credixis 2017

Articles liés

L'économie française toujours solide ?

L'économie française toujours solide ? Confirmant les récentes déclarations des ministres de l'économie et du budget quand à la solidité des banques françaises, la BCE estime que la France devrait conserver sa note AAA . Lire l'article

La consommation des ménages en hausse en juin

Après 3 mois de baisse, la consommation des ménages français est repartie à la hausse en juin (+1,2 %) selon les dernières statistiques de l'Insee. Cette augmentation est essentiellement due à la forte consommation de bien durables et d'énergie. Lire l'article

G20 : La France responsable du déséquilibre mondial

La réunion du G20 des 14 et 15 avril a permis de dégager plusieurs actions de régulation des déséquilibres économiques mondiaux. Sept États dont la France seront ainsi surveillés de près. De son côté, le FMI s'est montré plus dur et plus direct envers les USA. Lire l'article