> > Crise : les banques ont remboursé 22,7 milliards d'euros à l'État

Crise : les banques ont remboursé 22,7 milliards d'euros à l'État

D'après la ministre de l'économie Christine Lagarde, le plan d'aide aux banques lancé en 2008 a été des plus efficaces. Ainsi, fin mars, les 20 milliards d'euros de fonds propres prêtés ont été intégralement remboursés avec un bonus de 2,7 milliards pour l'État.

Une aide efficace

En 2008, à l'apogée de la crise, les banques se sont vues dans l'obligation de recourir à l'aide nationale pour éviter la faillite. Ainsi, parmi les aides débloquées par l'État, 20 milliards d'euros ont été versées au banques, sous la forme d'un prêt. Une somme assez proches des autres aides européennes  puisque l'Allemagne avait alors investi 17 milliards d'euros dans ses propres banques, l'Irlande, 35 milliards, et la Grande-Bretagne, 15 milliards.

Dans le détail, ces prêts devaient permettre aux banques de renforcer  leurs fonds propre d'une part, et servir de garanties à un investissement et emprunts des banques sur le marché d'autre part.

Pour la ministre de l'économie et des finances, Christine Lagarde, l'aide française à ses banques a été des plus efficaces en comparaison aux pays voisins, une aide qui a "vraiment aidé les entreprises françaises" et ce, notamment grâce à un système "mieux surveillé, mieux régulé et mieux équilibré" ainsi qu'à une "supervision qui a bien fonctionné".

D'après la ministre, "depuis fin mars, les banques ont remboursé 100% des 20 milliards d'euros de fonds propres prêtés par l'État".

Un bénéfice de 2,7 milliards d'euros

Dépassant les attentes des spécialistes et du gouvernement,  le plan d'aide aux banques aurait rapporté à l'État 300 millions d'euros de plus que les prévisions. Un bénéfice total de 2,7 milliards d'euros dû à la facturation aux banques de taux d'intérêts progressifs, un dispositif de "sécurité" mis en place pour "inciter " les banques à adopter au plus vite un fonctionnement "normal" et à les "désinciter (...) à utiliser l'État comme financeur".

Outre le fonctionnement du plan d'aide pour les entreprises, Christine Lagarde se félicite d'une aide "qui a le plus rapporté en Europe". "Quand on regarde les autres plans mis en place par l'Allemagne, la Grande-Bretagne et l'ensemble des pays de la zone euro, le plan français a été efficace et profitable".

Article publié le jeudi 19 mai 2011 à 15:05 - © Credixis 2018

Articles liés

Les "stress tests" des banques européennes, plus sévères en 2011 ?

Montrés du doigt pour leur "trop grande facilité", les tests de résistance des banques de l'UE, devraient être plus sévères en 2011 d'après le président de l'EBA. Les prochains tests seront réalisés sur 88 banques de l'UE, les résultats seront rendus publics en juin. Lire l'article

Un rapport sur la gestion des crises bancaires remis à Bercy ce jeudi

Intitulée "prévention, traitement et résolution des crises bancaires", la mission pilotée par Jean-François Lepetit et Thierry Dissaux a remis son rapport à la ministre de l'économie ce jeudi. Différents instruments et mesures de gestion sont ainsi proposés. Lire l'article

Crise : La France au même niveau que l'Espagne ?

Dans une interview donnée au quotidien le Monde ce lundi, l'économiste américain Nouriel Roubini, juge la dette française inquiétante. Selon lui, trois scénarios seraient possibles pour sortir de la crise. Lire l'article