> > Crédits : les banques européennes confiantes pour le 1er trimestre 2011

Crédits : les banques européennes confiantes pour le 1er trimestre 2011

D'après les enquêtes trimestrielles de la BCE et de la Banque de France rendues publiques ce jeudi, les banques s'avèrent confiantes pour l'octroi de crédits pour le 1er trimestre 2011 mais devraient durcir leurs conditions et normes de crédits.

Une bonne fin d'année 2010

Selon la Banque de France, concernant l'octroi de crédits, au 4ème trimestre 2010, "près de la moitié des établissements font état d'une hausse modérée de la demande et un tiers d'une hausse sensible".

Une demande de crédits d'entreprises plus forte

D'après les 2 enquêtes, les entreprises et les PME ont été les plus à même à demander des crédits. Une bonne nouvelle pour la banque centrale européenne (BCE), qui constate une hausse pour ce type de crédits "pour le deuxième trimestre consécutif depuis deux ans". Au niveau français, le constat est le même avec, toutefois, une préférence pour les grandes entreprises "dans la continuité des deux années précédentes, l'orientation de [la]politique d'offre [des banques] a été un peu plus accommodante pour les grandes entreprises que pour les PME".

De bons résultats mais des règles plus strictes pour 2011

Concernant le 1er trimestre 2011, le rapport de la BCE indique que les banques de la zone euro anticipent une évolution positive continue de la demande nette pour tous les types de crédits". Les banques françaises se montrent tout aussi enthousiastes pour les crédits aux entreprises "en raison notamment de la reprise des investissements et des opérations de fusion/acquisition". Concernant les crédits contractés par les ménages, la Banque de France annonce une stabilisation des demandes crédits immobilier ainsi qu'une stabilisation voire une légère hausse des crédits à la consommation.

Vers un "resserrement" des conditions d'octroi

C'est du moins la volonté affichée par les banques françaises et européennes. À l'échelle française si les conditions devraient rester identiques pour les PME, les grandes  entreprises devraient voir leurs conditions d'obtention de crédits "durcir légèrement". De manière plus générale, au niveau européen, les banques prévoient  un nouveau resserrement très léger, en termes nets, des normes de crédit pour toutes les catégories de prêts au premier trimestre 2011".

Article publié le vendredi 28 janvier 2011 à 14:01 - © Credixis 2019

Articles liés

L'offre de crédit repart à la hausse depuis l'automne

Selon les chiffres publiés tout début février par la Banque de France, les banques ont largement ouvert le robinet des crédits depuis l'automne en appliquant des critères d'octroi moins stricts. Une situation qui devrait perdurer jusqu'à fin mars au minimum. Lire l'article

Le surendettement gagne du terrain en France en 2009

Avec la crise, le nombre de ménages surendettés explose en 2009 en France. Les situations sont selon la Banque de France de plus en plus graves. Le trop plein de crédits reste souvent à l'origine du surendettement. Lire l'article

L'idée d'un fichier national des crédits fait son chemin à l'Assemblée

L'idée d'un fichier national des crédits, aussi appelé « fichier positif » n'en fini pas de ressurgir sur les bancs de l'Assemblée. Lire l'article