> > Crédits aux TPE : 217,6 milliards d'euros d'encours au 1er trimestre

Crédits aux TPE : 217,6 milliards d'euros d'encours au 1er trimestre

Dans ses dernières statistiques, la Banque de France annonce une progression des crédits accordés aux très petites entreprises au 1er trimestre 2012. Le montant des crédits alloués remonte à 18,4 milliards d'euros.

Crédits aux TPE : 217,6 milliards d'euros d'encours au 1er trimestre

De plus en plus de crédits accordés aux micro-entreprises

Déjà en hausse les trois trimestres précédents, l'encours total des crédits accordés aux très petites entreprises (TPE), c'est-à-dire les entreprises de moins de 20 salariés, à atteint 217,6 milliards d'euros au 1er trimestre 2012, soit une hausse de 2,3 milliards d'euros par rapport au trimestre précédent.

Dans le détail, la Banque de France (BdF) note dans un bilan publié le 23 mai que cette progression « provient principalement des crédits immobiliers (+1,3 milliard d'euros) ».

Les autres types de crédits que sont les crédits de trésorerie et les crédits destinés à l'investissement hors immobilier sont également en hausse sur le trimestre.

La part la plus importante des crédits accordés aux TPE revient aux crédits à l'investissement qui pèse, pour ce 1er trimestre 126,4 milliards d'euros d'encours.

Des montants en hausse

Mesurés à la baisse les deux derniers trimestres, respectivement 18,2 milliards, 17,5 milliards et 16,4 milliards d'euros pour les deuxième, troisième et quatrième trimestres 2011 ; le montant des nouveaux crédits accordés est estimé à 18,4 milliards d'euros au 1er trimestre 2012.

Dans le détail le montant pour les crédits de trésoreries s'élève ainsi à 6,4 milliards d'euros ; contre 8,5 milliards d'euros pour l'investissement hors immobilier et 3,5 milliards d'euros pour les crédits immobiliers.

Selon la BdF, « la part des TPE représente ainsi à 64 % du total des crédits nouveaux alloués aux PME ».

« Les taux appliqués aux micro-entreprises, observés pour les crédits aux sociétés non financières à taux variable de montant unitaire inférieur à 250 000 euros, diminuent de nouveau en France en mars 2012 », précise également la Banque de France.

D'après les données de la BdF, la moyenne française (aux alentours de 3,0 %) est largement inférieure à la moyenne des taux pratiqués en Zone euro (près de 4,9 %).

Article publié le vendredi 25 mai 2012 à 18:05 - © Credixis 2017

Articles liés

L'État se lance au secours des PME

L'État se lance au secours des PME Largement remis en question par la crise européenne, le financement des TPE et PME par les banques à fait l'objet d'un réunion extraordinaire ce mardi. Les 3 parties présentes, État, banques et entreprises ont ainsi pu dégrossir de nouvelles garanties. Lire l'article

Le nombre de dossiers surendettement explose en mars

En mars 2009, la Banque de France a accusé réception de 21 747 nouveaux dossiers de surendettement au sein de son secrétariat des commissions départementales surendettement. Lire l'article

Surendettement : la Banque de France fait le point

Sur la base des données recensées en 2007, la Banque de France gestionnaire du Fichier Central des Chèques (FCC) et du Fichier national des incidents de paiement des crédits aux particuliers (FICP) a dressé le portrait robot du surendetté type. Lire l'article