> > Crédit immobilier : une stabilité des taux en sursis ?

Crédit immobilier : une stabilité des taux en sursis ?

Selon l'ensemble des courtiers, les taux fixes de crédits immobiliers sont restés stables en septembre. La tension exercée actuellement sur les marchés européens est néanmoins palpable sur le marché français. La sérénité n'est pas vraiment au rendez-vous.

Crédit immobilier : une stabilité des taux en sursis ?

Les taux des crédits immobiliers sous tension

Hors contexte, on pourrait croire le secteur en pleine forme, avec des taux de crédits immobilier globalement stables depuis le mois d'avril 2011. Pourtant cette stabilité est en réalité bien fragile et tient essentiellement en l'attente des banques d'un éclaircissement de la situation économique européenne.

Chez les courtiers en ligne Meilleurtaux.com et Empruntis, on joue donc la carte de la prudence quand aux prévisions sur les mois prochains.

Pour les experts ce maintien de taux relativement bas s'explique en fait assez facilement par le besoin des banques d'accroitre leurs marges. Ainsi pour Empruntis, "les banques continuent de profiter des taux bas pour reconstituer leurs marges et consolider leurs fonds propres, tout en maintenant une offre attractive pour les emprunteurs".

"Compte tenu du niveau bas de l'OAT [2,91% au 12/10/2011 et sur 10 ans], les banques ont théoriquement une marge de manoeuvre pour diminuer leur taux de crédit.  Mais toutes n'ont pas répercuté cette baisse. Celles qui l'ont fait ont clairement un objectif de conquête de nouveaux clients quand celles qui les maintiennent au même niveau accroissent mécaniquement leurs marges " explique à son tour Meilleurtaux.

Plus de rigueur pour moins de pertes

Quel que soit le type de crédit contracté, les banques ont décidé de se montrer plus sévères sur les dossiers, un moyen de se prémunir de pertes supplémentaires. "Les banques veulent bien prêter mais à leurs conditions. Elles ne veulent plus perdre d'argent sur un crédit, même la première année" précise ainsi le cabinet Artemis courtage.

Une rigueur appliquée d'ailleurs par l'ensemble des organismes bancaires, à tous les types de crédits et pas uniquement aux prêts immobiliers, comme le concède la Société générale qui avoue privilégier, au sujet des crédits aux entreprises, "une approche personnalisée qui tient compte de l'antériorité et de la nature globale de la relation avec l'entreprise".

Alors qu'il y a encore quelques mois certains optimistes annonçaient s'attendre à une potentielle baisse des taux, certaines déclarations d'aujourd'hui penchent de l'autre côté de la balance, à l'image du directeur général du Crédit du Nord pour qui "les taux du crédit immobilier vont repartir à la hausse car les coûts de refinancement ont augmenté fortement".

Le 03 octobre 2011, Empruntis constatait des taux fixes moyens appliqués aux crédits immobiliers à :

  • 3,60 % pour les prêts contractés sur 7 ans ;
  • 3,75 % pour les prêts contractés sur 10 ans ;
  • 4,05 % pour les prêts contractés sur 15 ans ;
  • 4,30 % pour les prêts contractés sur 20 ans ;
  • 4,40 % pour les prêts contractés sur 25 ans ;
  • et 4,90 % pour les prêts contractés sur 30 ans.

Article publié le mercredi 12 octobre 2011 à 14:10 - © Credixis 2018

Votre projet de rachat de crédits

Vous avez un projet de rachat de crédits ? Remplissez votre demande en ligne !

Un conseiller spécialisé "rachat de crédits" étudiera votre dossier avec la plus grande attention, et vous contactera dans les meilleurs délais

Demande en ligne

Articles liés

Crédit immobilier : légère baisse des taux pour le mois d'avril

Crédit immobilier : légère baisse des taux pour le mois d'avril Comme annoncé le mois dernier, les taux fixes moyens des crédits immobiliers pointent à la baisse en ce début avril. De l'ordre de 0,05 à 0,1 point, cette baisse porte essentiellement sur les taux des prêtes d'une durée supérieure à 15 ans. Lire l'article

Crédit immobilier : une hausse des taux attendue pour 2012

Crédit immobilier : une hausse des taux attendue pour 2012 Stables pendant près de six mois et malgré une légère baisse ce mois-ci,les taux fixes des crédits immobiliers devraient repartir à la hausse dans les prochains mois. Le courtier Empruntis invoque, entre autre, un effet de la dégradation économique européenne. Lire l'article

Crédit immobilier, des écarts régionaux plus grands

De manière inégale selon les régions, la remontée des taux de crédits immobiliers suit pourtant les prévisions. Comme en avril la hausse se veut légèrement ralentir à ce jour. De son côté l'INSEE réfute l'existence d'une bulle spéculative immobilière. Lire l'article